FR

Disparition de Vaillant du Pachis

09 janvier 2020

On se souviendra du petit étalon BWP d'un mètre soixante qui aura emmené Gilles Botton jusqu'en Coupe des Nations. Jean-Yves et Christine Pirotte avaient fait l'acquisition de Vaillant du Pachis (Heartbreaker x Uptolove Fontaine) au début de son année de 4 ans alors qu'il venait d'intégrer les écuries du cavalier ardennais, pour leur fille qui terminait ses années poneys en vue de faire du dressage. 

"Ses propriétaires m'ont demandé de le monter durant l'hiver pour qu'il s'acclimate au paddock avec les autres chevaux comme il s'agissait d'un étalon, ce que nous avons fait. Néanmoins, lors de ses premiers concours de dressage... il a sauté la lisse et Christine m'a demandé de faire la saison avec lui mais je le montais en concours au pied levé et il a été finaliste à Gesves. Même chose à 5 ans où nous avons signé 7 sans-faute sur 8 en étant également finaliste à Gesves. À 6 ans, il fait 7 double sans-faute dans le cycle et termine 5è du championnat à Gesves. À 7 ans, il est revenu aux écuries pour être travaillé, et à 8 ans, nous avons fait nos premiers internationaux. Lors de son troisième Grand Prix deux étoiles, nous terminons troisième du Grand Prix de Wisbecq. C'est lui qui m'a amené à faire mes premiers Grand Prix et ma première Coupe des Nations en sautant des Grand Prix de niveau trois et quatre étoiles. J'ai toujours adoré ce cheval et il m'a véritablement mis le pied à l'étrier pour faire de plus belles épreuves ; c'est aussi lui qui m'a donné un véritable amour des Heartbreaker car son père donnait de véritables chevaux de concours avec une mentalité et un cœur plus grand qu'eux et c'est véritablement ce qui le définissait lui-même : Vaillant avait un cœur bien plus grand que sa taille. Je lui dois beaucoup... si ce n'est pas tout." nous expliquera Gilles Botton très ému. 

Vaillant terminera ensuite sa carrière en permettant au cadet de la famille Sébastien Pirotte de participer à des épreuves jusqu'à 1m30, avant de prendre paisiblement sa retraite chez ses propriétaires qu'une malheureuse chute en prairie sera venue interrompre plus tôt qu'espéré. 

Aujourd'hui, parmi sa très faible production, on retrouve Delice du Frech-Try, grand gagnant en hunter sur le continent américain.