Disparition de Tinka's Boy

11 January 2022

L'emblématique étalon KWPN s'est éteint à l'âge de trente-trois ans alors qu'il était à la retraite en France à Beligneux le Haras où il s'était consacré à la monte depuis sa retraite sportive. 

Après avoir fait ses débuts en internationaux sous la selle de Nick Skelton avec qui il a remporté les Grands Prix de La Baule et Francfort ainsi que la Coupe des nations de Gijon, Tinka's Boy a été vendu et a intégré à neuf ans les écuries de Markus Fuchs. La légende a débuté en remportant le Grand Prix de Paris Porte de Versailles avant d'enchainer sur deux médailles d'argent lors des championnats d'Europe d'Hickstead et une du même métal par équipe lors des Jeux Olympiques de Sydney. 

Vainqueur de la Coupe des nations et du Grand Prix d'Aix la Chapelle, le petit alezan a participé à six finales de la Coupe du monde dont il terminera à quatre reprises dans le top 5 avec une victoire en 2001 à Göteborg.

Tinka's Boy lors de la Coupe du Monde de Berlin :


Mais si Tinka's Boy s'est forgé un palmarès exemplaire, il a également pu compter sur une production impressionnante qui s'est rapidement illustrée dès ses premières générations malgré une quantité très restreinte. Tinka's Serenade aura été son meilleur porte drapeau mais il ne faut pas oublier Tinka's Son mais aussi Little Tinka, Tinkerbell, Tinka's Lad ... 

Par la suite, Hocus Pocus de Muze, Handy van HD, Heroine de Muze (également mère du phénomène Levis de Muze), Tinka's Hope, Tiselle du Park, Isaura Ter Putte, Tinkoucha Hero ou encore Tinka's Hero Z et tant d'autres. Une production qui comme leur père n'aura pas fait le show mais se révèle au plus haut niveau.