Diego et BCO Milton ont réintégré le piquet de Jérôme Guery

01 November 2020

A la mi-juin, on apprenait que plusieurs chevaux du cavalier mexicain José Alfredo Hernández avaient quitté le haras de Ligny et s'étaient envolés dans la nature ! Parmi ces chevaux, Diego et BCO Milton montés par Jérôme Guery, ce qui avait précipité le retour aux écuries de Quel Homme de Hus à ce moment-là en pleine saison de monte. Aujourd'hui, les chevaux ont été retrouvé en Irlande. De retour dans le piquet du belge, ils ont retrouvé les terrains de concours et n'ont pas perdu de temps pour retrouver leur complicité.

BCO Milton Z (Mylord Carthago x Sandro Boy) a remporté le petit Grand Prix du Silver Tour samedi à Oliva alors que Diego (Verdi x Gran Corrado) a pris la seconde place de l'épreuve ranking vendredi et disputera le Grand Prix 2* ce dimanche. 

"Je suis heureux que nous ayons pu récupérer les chevaux. Le dossier est toujours devant la justice mais c'est un plaisir que les chevaux puissent retrouver la compétition avec Jérôme. Ils sont maintenant à Oliva et cela se passe très bien. Ils sautent bien et ont fait de bons résultats. Notre objectif avec les chevaux est très simple : nous voulons que Jérôme aille aux Jeux l'an prochain ! Alors évidemment, si son cheval, Quel Homme, va bien, ils iront ensemble mais si il y a un soucis, nous voulons que Milton soit prêt à faire partie de l'équipe belge alors que Diego pourrait envisager une participation aux championnats d'Europe. Les autres sont de bons chevaux très compétitifs avec de bonnes qualités mais pas pour faire de grands championnats. Nous ne participerons pas à la saison indoor mais continuerons les tournées extérieures." expliquera José Alfredo Hernández qui se remet toujours d'un très grave accident de motocross. "Je vais bien et mon corps se remet doucement. Je continue à travailler de manière intensive. Avec le confinement, les salles de sport sont désormais fermées mais je continue à faire beaucoup de gym à la maison. J'ai essayé de me remettre à cheval mais j'ai bien dû me résoudre à admettre que mon corps n'était pas encore suffisamment fort. Ce ne sera que partie remise." glissera t'il avec l'optimisme qui le caractérise.