De nouvelles têtes aux championnats d'Europe !

13 August 2021Auteur : Eléonore Magnien

Les sélections pour les championnats d'Europe de Riesenbeck tombent en cascade depuis quelques jours. Cette fois-ci c'est au tour de la Suède, de la France, de la Grande-Bretagne, de l'Irlande et de l'Espagne d'annoncer la composition de leurs équipes.

La Suède, tout juste sacrée championne olympique, présentera à nouveau une belle équipe. Elle sera menée par le multi-médaillé Peder Fredricson qui comptera non pas sur H&M All In mais sur Catch Me Not S, le hongre gris qui l'avait aidé à grimper sur la troisième marche du podium de la finale Coupe du Monde en 2019. Réserviste à Tokyo, Rolf-Göran Bengtsson a cette fois-ci gagné son ticket. Ce sera aussi l'occasion de revoir Angelica Augustsson Zanotelli porter la veste bleue, huit ans après sa dernière participation à l'échéance européenne avec la délicate Mic Mac du Tillard. 

- Angelica Augustsson Zanotelli avec Kalinka van de Nachtegaele (Epleaser van'T Heike x Cicero Z)
- Rolf-Göran Bengtsson avec Ermindo W (Singapore x Carinjo)
- Peder Fredricson avec Catch Me Not S (Cardento x Ramiro's Son)
- Douglas Lindelöw – Casquo Blue (Chacco-Blue x Carthago Z)
Réserviste : Evelina Tovek avec Winnetou de la Hamente Z (Winningmood x Socrate de Chivre)

Peder Fredricson et Catch Me Not S

La France alignera un couple olympique, celui formé par Mathieu Billot et Quel Filou. Il courra aux côtés de Kevin Staut et de Pénélope Leprevost, tous deux grands habitués des événements de ce genre, à l'inverse d’Olivier Robert et de Grégory Cottard, pour qui ce seront les premiers championnats d'Europe. Le premier a répété plusieurs performances sur le LGCT cette saison tandis que le deuxième affiche une belle régularité avec Bibici. Cette grise, un peu atypique de prime abord mais très qualiteuse sur les barres, semble marcher dans les traces de sa mère Ueleme, l'ancienne crack d'Olivier Jouanneteau. 

- Mathieu Billot avec Quel Filou 13 (Quidam's Rubin x Cascavelle)
- Grégory Cottard avec Bibici (Norman Pre Noir x Nelfo du Mesnil)
- Pénélope Leprévost avec Excalibur dela Tour Vidal*GFE (Ugano Sitte x Ogano Sitte)
- Olivier Robert avec Vivaldi des Meneaux (Chippendale Z x Bamako)
- Kevin Staut avec Visconti du Telman (Toulon x Dollar du Murier)

Grégory Cottard avec Bibici

Du côté de la Grande-Bretagne, Di Lampard ne comptera pas sur ses têtes d'affiches, Scott Brash et Ben Maher, qui iront sûrement courir les étapes du Longines Global Champions Tour et le Rolex Grand Slam qui se déroulent à peu près aux mêmes dates. Place aux jeunes cette fois-ci !

- Emily Moffitt avec Winning Good (Winningmood x Sir Corland)
- Joseph Stockdale avec Equine America Cacharel (Cachas x Quinar)
- Georgia Tame avec Z7 Ascot (Non Stop x Voltaire)
- William Whitaker avec Galtur (Cornet’s Stern x Balou du Rouet)

William Whitaker avec Galtur

Michael Blake a fait son choix pour l'Irlande. Lui aussi a misé sur des cavaliers encore peu expérimentés en championnat à l'image de Daniel Coyle, Michael Duffy ainsi que l'élève de Ludger Beerbaum, Eoin McMahon.

- Daniel Coyle avec Legacy (Chippendale Z x Bon Ami)
- Michael Duffy avec Zilton SL Z (Zirocco Blue x Indoctro)
- Mark McAuley avec Jasco VD Bisschop (Dulf van den Bisschop x Krunch de Breve)
- Eoin McMahon avec Chacon 2 (Chacco-Blue x Aventino)
Réserviste : Bertram Allen avec Harley vd Bisschop

Eoin McMahon avec Chacon 2

Absente des JO de Tokyo par équipe puisque non qualifiée, l'Espagne compte certainement ce rattraper à l'occasion des championnats d'Europe. 

- Eduardo Álvarez Aznar avec Seringat (Chef Rouge x Guillaume Tell)
- Ismael García Roque avec La Costa (Gitano van Berkenbroeck x Calvino Z)
- Manuel Fernández Saro avec Jarlín de Torres (Jarnac x Calvaro)
- Alberto Márquez Galobardes avec Ucello Massuere (Cassini II x Galoubet A)
- Santiago Núñez Riva avec Valentino de Hus Z (Vivaldi du Seigneur x Trophée du Rozel)

 Eduardo Álvarez Aznar avec Seringat

Avec communiqué. Crédit photos : Sportfot.com

AuteurEléonore Magnien