Danielle Lambert, de retour à haut niveau

15 juillet 2021Auteur : Lea Tchilinguirian

À l'occasion de la première édition du Masters de Chantilly, la Canadienne Danielle Lambert a remporté l’épreuve Studforlife du CSI 1*. La cavalière fait son grand retour à cheval puisqu’elle était encore dans des bureaux il y a un peu plus d’un an, avec une pause équestre de plus de vingt ans ! Nous sommes partis à la rencontre de cette femme de quarante-six ans au parcours atypique.

Vous voici de retour à cheval et pour de bon. Racontez-nous votre histoire !

J’ai eu une belle carrière de cavalière dans les épreuves Juniors, j’ai monté beaucoup de chevaux et j’ai été chanceuse de rencontrer énormément de personnes en Europe, au Mexique ou encore aux États-Unis. Il y a vingt-trois ans, j’ai finalement arrêté de monter à cheval et j’ai voulu m’orienter vers le monde des affaires en travaillant chez Apple. Lorsque la pandémie du Covid-19 est apparue, je me suis dit que c’était le bon moment pour remettre le pied à l’étrier. Aujourd’hui, j’investis dans des entreprises technologiques mais mon objectif est de rester focus sur les chevaux à plein temps.

Quel est votre système ? 

Je vis à Paris et mes chevaux sont basés chez Philippe Rozier, en Seine-et-Marne. Il m’entraine et m’aide à en trouver. Notre but est de faire du mieux que nous pouvons et autant que nous pouvons. Je travaille dur pour pouvoir passer de bons week-ends en compétition. J’ai actuellement six chevaux dont deux jeunes prometteurs pour la suite de leur carrière. J’ai aussi de bons partenaires pour le haut niveau comme Prestige Kalone (Potter du Manaou X), ainsi que deux gris, Cobalt de Nantuel (Tobago Chevrier) et Cissro van Birthe Z (Cicero Z). Ce dernier a intégré depuis peu mon piquet, nous commençons à nous connaître et à nous amuser.

Danielle Lambert et Conrad Sunheup Z (Calvados Z) dans le CSI 5* du Masters de Chantilly ce week-end.

Vous avez remporté l’épreuve du CSI 1* aux couleurs de Studforlife avec et Cissro van Birthe Z. Que pensez-vous de cette première édition du Masters de Chantilly ?

Ce concours est fantastique ! Je n’ai jamais vu un lieu aussi incroyable avec le château derrière. Quand je suis entrée en piste avec un jeune cheval, je ne pensais pas pouvoir gagner mais j’ai vu les belles couvertures vertes des gagnants et je me suis dit que j’en voulais une, et je l’ai eu !

Va-t-on vous revoir dans l’équipe Canadienne prochainement ?

Oui, je l'espère ! Nous avons un chef d’équipe fantastique, Mark Laskin, qui est lui-même un incroyable cavalier. Je m’en rappelle, je l’admirais quand j’étais en épreuve Juniors puis il est devenu chef d'équipe pour le Canada, c’est super. Il est très à l’écoute de chaque cavalier et se rend très disponible pour nous tous.

Que peut-on vous souhaiter pour la suite ?

Le week-end prochain, je vais au Jumping de Dinard et je vais continuer de travailler dur. J’aime beaucoup la France et surtout concourir ici, c’est du vrai sport. Tout le monde essaie de gagner, avec une bonne ambiance au haut niveau et de vrais Hommes de cheval qui avancent étape par étape avec l’animal. J’apprécie beaucoup ça.

Interview réalisée avec Théo Caviezel. Crédit photos : Sportfot.

AuteurLea Tchilinguirian