Daniel Bluman privé des Jeux de Tokyo

01 July 2021

Daniel Bluman a annoncé avec tristesse sur ses réseaux sociaux ne pas pouvoir se rendre aux Jeux olympiques de Tokyo cet été. Le cavalier aurait été sujet à un problème d'enregistrement concernant la nationalité de la propriété de sa jument Gemma W (Luidam), celle-ci étant indiquée comme américaine et non israélienne sur la FEI Database.

En effet, selon le règlement général de la Fédération équestre internationale et celui pour les épreuves olympiques, les chevaux inscrits pour cette échéance doivent être enregistrés auprès de l'organisme sous la même nationalité que le cavalier. Tous les changements devaient être effectués avant le 15 janvier 2021. Cependant, l’Israélien s’est rendu compte de cette erreur au printemps, tout en étant conscient du règlement, et a fait une demande pour antidater ce changement, celle-ci refusée par la FEI. Daniel Bluman a ensuite fait appel auprès du tribunal de celle-ci mais il a été refusé à la fin de ce mois de juin. 

L’Israélien avait notamment avancé qu'à l'achat de Gemma W, dont il est propriétaire depuis quatre ans, Blue Star, son entreprise basée aux Etats-Unis, n'existait pas. Selon lui, il est donc impossible que sa jument de dix ans soit d’une autre nationalité qu’israélienne.

« J'ai été traité comme si j'étais un menteur, un trompeur et une personne mal intentionnée. Je crois sincèrement que la FEI et les cavaliers devraient travailler ensemble pour notre sport », a déclaré l’Israélien. Une erreur qui coûte cher… Daniel Bluman est en effet le meilleur pilote d'Israël – selon le classement mondial de la ranking list - ayant contribué à cette qualification pour Tokyo.

Crédit photo : Sportfot.com