CSIO**** Lummen

02 July 2006

CSIO**** Lummen:

Grand Prix Hamburg Mannheimer

 

Les organisateurs avaient décidé de ne pas faire dans la dentelle ! Pas moins de 97 partants ont été autorisé à s'élancer pour le Grand Prix. Un Grand Prix en deux manches entrecoupé par la deuxième manche de la finale des 7 ans. Réunis la veille, les chefs de pistes avaient accepté une première manche abordable avant une deuxième manche plus corsée. A la reconnaissance, de nombreux cavaliers se montraient déçu de ne pas trouver des cotes plus importantes… mais ils semblaient avoir oublié un facteur : la chaleur !

 

Parmi les premiers concurrent, on retrouvera abandon et grosses catastrophe jusqu'au passage de Koen de Waele, très déçu à l'arrivée lorsqu'il se rendra compte qu'il n'a fait tomber aucune barre … mais a 4points de pénalité pour une faute sur la rivière.

Bonne prestation également de Luciana Camargo et du Vice-Champion de Belgique en titre, Thunder vd Zuuthoeve, qui, sous les yeux d'un Jos Lansink très attentif, effectueront une barre et un peu de temps dépassé.

 

Côté brésilien toujours, Vitor Texeira fautera en sortie de triple avec VDL Pessoa et ajoutera un petit point de temps. Meilleur brésilien de la Coupe des Nations, Pedro Veniss et Richmond Park exploseront littéralement avec 16 points … la course à la sélection s'annonce délicate !

Kira III est de retour sous la selle de Gregoire Oberson. Malheureusement, ils passeront un très mauvais triple ajoutant 3 barres à celles qu'ils avaient déjà : 17points. « Je suis déçu, car je pensais vraiment qu'on pouvait terminé avec 4points au maximum. Mais d'un autre côté, c'est assez positif. J'ai encore besoin d'un peu de travail mais nous allons faire de belles choses. J'ai un contrat pour deux ans avec elle, il faut construire sur le long terme. »

Pas de chance non pour Niels Bruynseels. Annoncé en ce début de saison comme la révélation de l'année et le chaînon manquant de l'équipe belge, Item de Quitin n'a pas répondu aux attentes. A Lummen, il avait l'occasion de montrer qu'il revenait dans le coup, malheureusement le dernier obstacle l'en empêchera. Le jeune couple semble néanmoins sur la bonne voie.

 

Côté belge, on notera également la bonne performance d'un Maurice van Roosbroeck et Calippo qui se feront seulement piéger à l'entrée du triple.

Sous pression pour une qualification lors des prochaines Coupe des Nations, Yves Simon était quelque peu inquiet : « Mazarin n'aime pas trop cette piste, c'est dommage car c'est important pour les sélections ». Ils se feront également piéger en milieu de triple après avoir fauté sur l'obstacle 6, pas de catastrophe donc.

D'autant que Kristof Cleeren que l'on désespère de revoir enfin avec Andiamo Z bouclait un tour à 12 points avec Capriola vd Helle tout comme Judy Ann Melchior qui avait choisit Levisto pour l'occasion.

 

Le Franco-libyen, Fabrice Lyon commettra une faute dès la 3 ème difficulté avant de signé un très beau parcours avec son étalon, Jasmin du Perron entaché toutefois d'un petit point de temps. Une belle performance pleine de promesses. Ils ne seront pas les seuls à fauter sur cet obstacle puis Chatman et Ludo Philippaerts en feront de même, mais malgré les défenses de son étalon, le Belge restera dans le temps autorisé et prendra part à la seconde manche.

Jos Lansink n'aura pas cette chance. Double sans faute en Coupe des Nations, Turbo R commettra une petite imprécision sur l'entrée du double : 4 points et un temps trop lent pour la seconde manche, dommage ! Une fois de plus, Jos Lansink aura montré qu'il sait amener un cheval au top de sa forme au moment voulu. Avec Turbo, Thunder vd Zuuthoeve ou encore Tabelle van Sombeke, Lansink semble paré pour jouer sur plusieurs tableaux …

Jurgen Krackow aura également bouclé un beau parcours, malheureusement son Looping aura eu un peu de mal à passer le triple en ne laissant que l'élément central debout.

Le Suisse Fabio Crotta débutera très mal ce Grand Prix en fautant dès le deuxième obstacle. Il bouclera son tour avec Horizon du Roc en ajoutant encore une faute.

 

25 couples se qualifieront pour la seconde manche, mais seul 24 repartiront : Alvaro de Miranda décidera, sans faute en première manche, laissera Tijl à l'écurie sans que l'on en connaisse la raison.

L'espagnol Ricardo Narvaez et Procasa Le Monde seront les premiers à s'élancer et s'en sortiront avec deux fautes. C'est après que les choses se compliqueront lorsque Haida du Castillon et Giuseppe Rolli sortiront avec 12 points ou encore Polyfee qui plantera un stop à Lutz Gripshover pour finir avec 10 points.

 

Katharina Offel se sortira de cette épreuve avec deux barres en fin de parcours. Les cavaliers Ukrainien était bien décidé à marquer cette édition Lummenoise puisqu'ils étaient tous trois en seconde manche. Malheureusement pour Gregory Wathelet, dès le troisième obstacle, Hyades Belmaniere semble avoir du mal à couvrir la distance et c'est le clash. Finalement, il décidera de se retirer.

 

Le Suisse Théo Muff signera un très bon concours également grâce à un Con Spirito R en constante progression. Le vainqueur des Sires of the World 2005, ne commettra qu'une petite faute, comme en première manche.

James Paterson Robinson commettra une faute à l'entrée du triple avec Splendid vd Heffinck avant d'en ajouter une seconde quelques difficultés plus loin.

C'est avec plaisir que les spectateurs retrouveront Dirk Demeersman et Clinton enfin à leur niveau. Ils se joueront de cette deuxième manche avec une facilité dont on aurait douté après les manches désastreuses en Coupe des Nations : « Clinton a été beaucoup mieux durant le Grand Prix, j'ai changé l'embouchure et j'avais un bien meilleur contrôle. J'aurais bien voulu pouvoir le monter les deux premiers jours sur de plus petites épreuves mais puisqu'on m'a voulu absolument dans l'équipe …  »

Edwina Alexander offrit un peu de spectacle avec une chute très spectaculaire à la sortie du triple. La cavalière resta d'ailleurs quelque peu au sol, mais se relèvera avec quelques contusions.

 

Rodrigo Pessoa était bien présent, mais pas encore totalement remis de la défaite de ses couleurs face à la France qu'il avait pu observée la veille. Harry Poter ajoutera 8 points aux 4 de la première manche.

Hoolygan du Rosyl a encore changé de cavalier puisqu'il est désormais monté par la nouvelle recrue des Stal TOPS, Daniel Deusser. Une fois de plus le hollandais n'a pas été cherché au hasard, l'ancien numéro 2 des écuries de Franke Sloothaak aura montré une équitation de grande classe avec une petite faute sur l'entrée du triple. « Je ne sais pas encore si je vais garder ce cheval ou pas. Pour le moment, je prends quelques chevaux à Edwina. Hoolygan n'est pas un cheval très classique, mais j'en suis très content. » glissera le jeune allemand.

Heinrich Hermann Engemann avait signé une belle saison de coupe du monde, mais Aboyeur W est complètement passé à côté de son sujet à Lummen. Après une coupe des Nations décevante, il ramena un 16 points bien tassé aux écuries.

 

Même constat pour Topic van't Voorhof, qui ne répond pas aux attentes en extérieur. Bernardo Alves se fera piéger dans les combinaisons mettant aux sols les deux premiers éléments du triple, tout comme le premier du double.

Mine de rien, les erreurs et contre-performances s'accumulent. Gefried Puck était tout prêt de l'exploit avec S+L 11th and Bleeker mais ils heurteront le dernier obstacle !

C'est aux tours de deux dinosaures du circuit de se succéder, mais l'un comme l'autre se feront avoir sur le même obstacle : Markus Fuchs et La Toya tout comme Ludo Philippaerts et Chatman feront faute sur l'entrée du double n°8 longeant le lac.

Giorgio Nutti est de retour ! Si le cavalier Italien compte déjà 3 Olympiades à son actifs, ses seuls championnats du monde remonte en 1986 à … Aix La Chapelle ! Après parcours sans pénalité en coupe des nations, il signera une nouvelle fois le sans faute avec un malheureux petit point de temps dépassé en première manche du Grand Prix. Malheureusement, Jeff du Boele s'écroulera quelque peu lors de la dernière ligne droite et sortira de piste avec deux barres.

Sherry Mury Marais Z est de retour. Eloignée de pistes après une blessure lors d'un entraînement avant la finale de Coupe du monde, ses propriétaires avaient décidé de la ménager en vue des championnats du monde. Un retour gagnant ? Patrick Mc Entee sortira de la manche initiale sans pénalité … mais ne pourra éviter deux barres en seconde manche. La lutte pour la 4 ème place à Aix la Chapelle s'annonce rude entre les écuries de Zangersheide et de Buyl.

Peter Bulthuis avait bien signé le sans faute en première manche, mais il retombera dans le classement avec 3 barres de Lismacbryan Junior lors du second tour.

Même sanction pour Yves Vanderhasselt qui se retirera après 4 fautes de sa toute jeune Vici van't Plutoniahof.

Seul cheval de notre équipe médaillée d'argent à Jerez évoluant toujours au plus haut niveau, O de Pomme désormais associé à la brésilienne Karina Johannpeter ne manquera pas son retour à Belgique même si une petite faute sur le vertical 7 le privera du double sans faute.

Les champions Olympiques déchus, Cian O'Connor et Waterford Cristal, se feront également piéger au milieu du double.

Il ne reste que deux cavaliers à s'élancer … et lorsqu'on voit Jean-Claude Van Geenberghe arrivé : on sent le sans faute. Tresor d'Opaline tiendra bon sur tous le parcours et signera le premier sans faute de l'épreuve : remarquable !

Champion du Belgique en titre, Koen Vereecke a l'occasion de montrer qu'il est en forme et qu'il peut prétendre à une place pour les championnats du monde… mais très rapidement, il craque ! Sullyman se montrera tout à fait incontrôlable à plusieurs reprises poussant finalement son cavalier à l'abandon et à la fin de ses derniers espoirs.