CSIO**** Lummen

30 June 2006

CSIO**** Lummen:

Le magnifique site de Peter Postelman s'embellit d'année en année offrant aux cavaliers les meilleures conditions possible. Une fois n'est pas coutume, le soleil est présent sur Lummen et la chaleur aussi. Les organismes des chevaux auront été mis à rude épreuve durant ces 4 jours de compétition.

 

Les jeux mondiaux se rapprochent et la magnifique piste en herbe a alléché du monde : pas moins de 14 équipes vont s'attaquer à l'épreuve de Coupe des Nations, un record pour la saison 2006 ! Petit détail du règlement important, il n'y aura que 6 équipes qui prendront part à la seconde manche avec leurs 4 cavaliers et non 8 équipes avec 3 cavaliers comme c'est généralement le cas. Un petit désavantage de plus pour les 3 nations (Finlande, Norvège et Ukraine) présente avec 3 cavaliers ? Peu importe. Une fois de plus à Lummen, on ne regrettera qu'une chose : le public. Quel dommage de ne pas voir un engouement populaire de plus grande ampleur.

On comprit directement que ce tracé allait faire des dégâts lorsque Michael Whiatker (Leonardo) sortent avec 20 points. Khaled Al Eid, médaillé de bonze à Sydney, abandonne après un refus de Al Rijadh, ça commence bien. Dirk Demeersman (Clinton) sort de piste avec une faute sur la rivière et le dernier obstacle. Les juges de paix de ce parcours ? En grande partie, car cette ligne : rivière (8) – oxer Zangersheide (9) aura fait beaucoup de dégâts. Côté hollandais, leurs 3 derniers cavaliers fauteront sur la rivière. Gregory Wathelet et Hyades Belmaniere auront bien failli ne jamais la traverser, mais après une grosse hésitation, ils passeront mais avec un pied dans l'eau et de la déception. Ils ajouteront encore deux fautes, l'Ukraine semble bien mal embarquée. Pour la Belgique, les choses ne sont pas au mieux non plus. Le champion de Belgique, Koen Vereecke et Sullyman emporteront l'obstacle Z et s'écraseront sur le dernier obstacle. Judy Ann Melchior était bien partie avec Grande Dame, mais elle aussi buta sur cette terrible ligne avec 4 points sur la rivière et encore 4 sur le Zangersheide. Elle ne sera pas la seule puisque Fabio Crotta et Horizon du Roc fit les mêmes erreurs ajoutant encore une barre sur le dernier ! Richard Davenport fort de sa 3 ème place acquise une semaine plutôt lors du CSI**** de Monaco était venu continuer le travail de Nelson La Silla, mais comme au championnat de Belgique des 7 ans lorsqu'il était encore monté par Edouard Mathe, le grand gris a essayé d'échapper à la rivière avant lui aussi d'emporter le Z après avoir du pousser sa monture pour franchir la rivière : « Il est encore jeune, il n'a que 9ans. J'espère que l'année prochaine, nous pourrons intégrer l'équipe anglaise pour les grandes échéances. » Après les malheurs de ses deux chevaux de files, Khaled Al Eid et Kamal Bahamdan (13 points associé à Campus), l'Arabie Saoudite remonte la pente grâce au prince Abdullah Bin Metab (4 points avec Allah Jabek) mais surtout Abdullah Bin Waled Al-Sharbattli qui bouclera le parcours sans aucune pénalité grâce à un Hugo Gesmeray, virevoltant. Le brésil s'écroulera avec deux parcours à deux barres pour Avaro de Miranda (Tijl) et Vitor Texeira (VDL Pessoa), après l'élimination de Arthur Da Silva (Retsina Z). Dommage car Perdo Veniss avait réussi le premier parcours sans faute de l'épreuve devant les yeux de leurs chef de files : Rodrigo Pessoa et Bernardo Alves qui avaient laissé leur place pour affiner les sélections en vue des JEM. Mais on peut néanmoins s'en étonné quand on voit que les 3 premiers brésiliens du Grand Prix n'étaient pas repris dans l'équipe.

L'élimination du premier cavalier Norvégien entraînera celle de sa nation alors que la Finlande préfèrera se retirer après le gros score de Mikael Forsten.

Adversaire numéro un de la Belgique dans la course à la remontée en Super League, l'Italie se sera faite piégée et le sans-faute de Jericho de la Vie associé à Giuseppe Rolli n'aura pas suffit avec 20 point, elle ne repartira pas ! Même désillusion pour la Suisse qui n'a pas eu beaucoup de chance lorsque Théo Muff percuta le dernier obstacle.

Les positions après le premier tour :

Nations

Points

1. Irlande

4

2. Hollande

16

3. Espagne

16

4. Belgique

16

5. Ukraine

16

6. Autriche

17

Premier à s'élancer, l'Autriche perdra rapidement ses chances de revenir dans le parcours malgré un beau tour de Jürgen Krackow et Looping 33 qui ne fautera que sur le Zangersheide.

Pour la Belgique, les choses ne pouvaient pas commencer beaucoup plus mal lorsque Clinton fauta sur la rivière, avant de faire tomber le vertical sur bidet … et Dirk Demeersman décidera encore de faire une volte avant le dernier obstacle : « J'avais demandé pour ne pas faire cette coupe des Nations ! Je devais venir pour juste faire le Grand Prix puis ils ont insisté et voilà ! C'est le seul terrain au monde où Clinton se crispe à certains endroit de la piste, je ne sais vraiment pas pourquoi. »

Les Espagnols signeront des résultats très homogènes en étant tous à 4 points ! Mais cela ne rapporte pas grands chose, réduisant presque à néant la belle prestation de Sergio Moya qui avait réussi le parcours sans faute en première manche avec Le Rêve de Nabab.

 

Côté Hollandais, le départ sera presque aussi catastrophique que les Belges puisque Roloef Bril sort avec 12 points, mais ce score sera vite compensé par Henk van de Pol qui signera le sans faute avec Rhodos. Pour le champion de Belgique, le marquoir affiche bel et bien 4 points. Pourtant, de sérieux doutes sont émis sur la véracité de ce 4 points. En effet, le photographe, Dirk Caremans, avait placé l'un de ses boîtiers juste à hauteur de la rivière et l'on voit clairement sur ses photos que le pied de Sullyman se trouve une bonne dizaine de centimètre devant la ligne ! La marque dans la plasticinne étant loin d'être franche, le juge décrètera qu'il y a une marque de guêtre … alors qu'il pourrait tout aussi bien s'agir d'une marque de doigt arrivée malencontreusement. Le résultat ne changera pas : 4 points !

Côté Irlandais, les choses se gâtent quelque peu car si Dennis Lynch réitère son tour à 4 points, le Capitain O'Brien se retirera lorsque le nombre de faute deviendra trop important : plus de droit à l'erreur !

Et les Ukrainiens me direz vous ? Et bien, ils tiennent bon ! Hyades Belmaniere fautera dès le 7 ème obstacle mais passera la rivière sans encombre ! Katharina Offel répétera un deuxième parcours à 4 points avec son étonnante Atlanta qu'elle devrait emmener à Aix la Chapelle : « A moins que je ne récupère Nike ! Ce n'est pas exclu, on va voir comment les choses évoluent. Cela fait 3 ans que j'essaie de comprendre M. Onyshchenko, mais j'ai abandonné … Pour le moment Nike est chez Gregory Wathelet, c'est tout ce que je sais. » Côté Belge, l'espoir renaît, Judy Ann Melchior boucle un très beau parcours sans faute à un moment où la pression est énorme sur ses épaules dans la course à la 4 ème place pour Aix la Chapelle. Jean Claude Van Geenberghe réussira le premier double sans-faute de l'épreuve avec une détermination extrême. « J'ai toujours été motivé comme cela. L'année dernière, il n'y a que 4 cavaliers au monde à avoir fait aussi bien que moi en Super League, mais ces 4 là ont bien gagné leur vie, alors que moi, j'ai vidé mes chevaux pour 4500 euros en fin de saison. Il faut bien avouer que ce n'est pas pour cela qu'on monte. Je ne regrette absolument pas mon choix de courir pour l'Ukraine, j'en suis heureux à 250%. Je vis des choses dans cette équipe que je ne vivais pas avec l'équipe belge. L'organisation de cette équipe s'est améliorée et il y a moins de pression maintenant qu'ils ne sont plus en Super League. J'espère que nous allons trouver un quatrième pilote pour Aix la Chapelle car nous pourrions vraiment être compétitif. » Jos Lansink connaît la pression, mais il sait que si il ne rejoint pas Van Geenberghe au rang des doubles sans-faute, la Belgique se retrouverait à égalité avec l'Ukraine, je vous laisse imaginer ! Mais le Vice champion de Belgique ne flanchera pas et Turbo R bouclera son deuxième parcours sans pénalité.

Jurg Vrieling aurait bien eu besoin de signer le sans faute également, mais Nerina mettra un pied dans la rivière tout comme Quick Chin et l'espagnol Manuel Fernandez Saro qui passait juste devant lui. La Hollande rejoint l'Ukraine.

Marion Hugues est la dernière à s'élancer. L'Irlande a encore deux barres d'avance sur la Belgique. Heritage Transmission mettra un pied dans l'eau … mais ne fera tomber aucune barre : l'Irlande s'impose !