CSI** Valkenswaard I

05 August 2006

CSI** Valkenswaard :

Ca y est, le grand cirque a repris ses quartiers d'été à Valkenswaard dans les magnifiques installations de Jan Tops. Pas moins de 72 partants pour ce Grand Prix de la première semaine et parmi eux, comme chaque année, beaucoup de clients et de montures qui ont transités par Valkenswaard. Dans les allées, les marchands sont bien présents à l'affût de l'un ou l'autre client à dénicher.

Côté piste, le Grand Prix démarre très fort : Bernardo Alves et David Jobertie signent d'emblée le sans-faute.

Pour sa première apparition sous les couleurs du Salvador, Alfredo Hernandez n'aura pas vraiment brillé. Semtex passa complètement à côté de son sujet emportant le premier et le dernier élément du triple placé en n°5 ainsi que l'obstacle suivant.

Voyant le nombre de sans-faute défilé, le jury décide de changer le temps autorisés et de le descendre à 78'' au lieu des 80 autorisées. Cela ne fera pas les affaires de l'argentin Guillermo Obligado, ni de Cayce Harrison et Paolo Monari, tous pénalisé d'un point alors que la japonaise Mariko Kato sera pénalisée du double !

Côté français, si l'exilé de service avait bien débuté … ses compatriotes n'auront pas suivis le mouvement : Philippe Rozier avait bien entamé son parcours avant de commettre une grosse faute sur l'oxer n°7 qu'Ideal de Prissey ne pourra couvrir. Il achèvera son parcours par 3 fautes supplémentaires et une grosse déception. Jean Manuel Rozan perdra ses chances de barrages dès le second obstacle mais l'on plaçait plus d'espoir en Philippe Léoni qui préfèrera retirer Liro après deux barres et une entrée en matière très décevante.

Le chef de délégation française, Hubert Bourdy boucla un joli tour montrant un regain de forme d'Eve des Etisses qui n'évitera pourtant pas une petite faute en milieu de parcours. Jalis de Riverland n'a pas encore beaucoup de Grand Prix dans les jambes mais signera un beau parcours malgré une grosse faute sur la sortie du dernier double. Son cavalier, Roger Yves Bost, signera encore quelques belles acrobaties.

Finalement, la surprise est presque venue du local de l'étape. Mais le cavalier des Stal Tops ne pourra éviter une faute sur l'obstacle 8 malgré un très beau parcours d'Upsilon d'Ocquier. « C'est vrai que le reste du parcours était très bien, mais ce cheval fait toujours une barre quelque part. C'est rageant » faisait remarquer Edouard Mathe.

 

Rien de mieux pour les autres cavaliers maisons équipés tous deux de Selles Français : Daniel Deusser emportant le dernier élément du triple avec Isis du Marais alors qu'Edwina Alexander fera une faute de postérieur en sortie du dernier double avec Kaid du Ry.

Assez rare que pour être souligné, le milliardaire Ukrainien, Alexander Onyshchenko, fut très prêt du sans-faute. Malheureusement, Waldino ne pourra éviter l'avant-dernière barre sur le vertical des stal Tops.

 

Grand habitué du Horse Festival, Patrick Mc Entee n'aura pas eu trop de réussite lorsqu' Ever du Mury Marais heurtera la deuxième barre du parcours avant de terminer son tour sans aucun autre souci.

 

Finalement, ce Grand Prix n'aura pas été très sélectif puisque l'on retrouvera pas moins de 19 barragistes ! Un peu trop pour une épreuve qui se veut qualificative d'un CSI*****.

Premier à s'élancer Bernardo Alves commettra une faute des postérieurs sur la sortie du double. David Jobertie se fera piéger sur le même obstacle lorsque Triomphe ralentit à l'entrée et ne pourra couvrir le second élément. Comme à son habitude, le français ne se laissera pas abattre et continuera sur le même train : 40''90 !

Les brésiliens se feront également piéger : Pedro Veniss et Richmond Park en sortie alors qu'Alfonso de Miranda qui avait récupéré Laguina se fera avoir à l'entrée de ce fameux double. Ils ajouteront tous les deux l'obstacle BMC qui suivait.

 

Le britannique Richard Davenport trouvera enfin la solution et bouclera un parcours sans faute avec son étalon, Olibero, que l'on n'avait pas encore vu à ce niveau.

 

On se dit alors que les sans-faute vont se suivre : erreur ! Jaime Guerra : 8points, 4 point pour la Suédoise Siri Swärd tout comme Aimee Aron ou encore le prince Abdallah Al Saud.

Heureusement, Wout Jan van der Schans est là ! Il conduit Broere Maroon vers l'arrivée en 40''81, soit 9 centièmes de secondes plus rapide que David Jobertie et sans pénalité.

Ben Shroder était le seul des trois frères à s'être qualifié pour le barrage mais il ne pourra rivaliser avec le jeune 8ans, Rubert R, qui commettra 3 barres.

Le norvégien Morten Djupvik ne forcera pas le chrono et sera bien content de ramener Casino sans faute à l'arrivée tout comme le fera l'anglaise Claire Mc Carthy en selle sur Capriodge. Judy Ann Melchior montera très intelligemment Grande Dame prenant de bonnes options sans jamais se mettre dans le rouge et décrochera une 3 ème place provisoire.

Très vite, le jeune Cassio Rivetti bouclera un très rapide parcours et placera Olona en seconde position en passant la ligne en 40''88.

 

Jos Lansink n'essaiera pas de rivaliser d'autant plus que Valentina van't Heike comettra rapidement une faute. Le belge décidera dès lors de travailler la jeune fille de Nabab en vue des futurs évènements.

Malin Bayard et Butterfly sont décidément en baisse de régime et semble avoir de plus en plus de mal à boucler deux tours sans faute … La tâche suédoise s'annonce rude pour Aix la Chapelle !

 

La surprise sera finalement brésilienne, Karina Johannpeter venant détrôner Wout van der Schans de prêt d'une seconde avec l'ancienne monture de Bernardo Alves, Corino 7, qu'elle a récupéré depuis le début de cette saison.

Le chef de file brésilien, Rodrigo Pessoa tentera bien de faire face à la génération montante, il descendra d'ailleurs le chrono de plus de deux secondes à demi… mais avec 4 points laissant ainsi la victoire à la fille du plus grand sponsor brésilien : le haras de Joter !