CSI** Herstal

09 November 2009

Jumping de Liège 2009
CSI** Herstal Samedi, 1 er Grand Prix du week-end, 62 partants pour en découdre sur un très beau tracé de Jean-François Morand qui avait placé 2 doubles et un triple parmi les 12 obstacles de son parcours. Niels Bruynseels ouvre le bal avec Nasa (Cumano) et réalise d'emblée le premier sans faute. On pense alors que tout va être simple mais il n'en sera rien. Les fautes s'enchaînent et les petits 4 points aussi : Pieter Devos, qui monte désormais l'ancienne jument de Catherine Halleux, Quallija van St Maarten (Kannan), réalisera un beau parcours malgré leur faute sur l'obstacle 5. Petite touchette également et 4 points dès l'obstacle 3 pour Natacha Delaunay (Cumano) et Cédric Angot qui accélèreront ensuite pour signer le temps le plus rapide de l'épreuve. Encore plus rageant pour Jérôme Guery et son étalon approuvé à Zangersheide, Waldo (Darco) qui était en train de boucler un tour sans encombre lorsqu'il fauta sur la sortie du double placé en avant dernière position. Stephan Lafouge et Gabelou des Ores (Pamphile) se seront quant à eux fait piéger sur l'oxer Horse Life placé en seconde moitié de tour tout comme Gaetan Decroix et son étalon approuvé à l'AES, Belitys de la Demi Lune (Indorado) qui ajoutera un point de temps dépassé à son compteur.

Jules van Roosbroeck et son étalon Cabriolet Z (Calvaro) se feront piéger dans le triple malgré une nouvelle belle prestation.

Christian Ahlmann donnera une belle leçon d'équitation, malheureusement pénalisée d'un point de temps dépassé mais de bon augure pour le retour de Cöster à la compétition.

Grosse impression également pour l'étalon admis au BWP Bufero van't Panishof (Parco) malgré une faute sur le 9 ème obstacle avant de doubler la mise sur le dernier. Il reste encore quelques réglages mais la progression de ce jeune 8 ans ces derniers mois est impressionnante et pourrait permettre à Dirk Demeersman de très belles choses dans les prochains mois. Pour une première prise en main, Ludo Philippaerts aura eu l'occasion de voir toute l'étendue du talent d'Intradella Z qui n'aura pas touché une barre du parcours … mais également ses défauts avec un stop sur l'oxer 8 suite à une petite incompréhension. Au final, le nouveau couple achèvera son week-end sans une seule barre… à suivre. Daniel Deusser se fera piéger sur le double de fin de parcours avec une faute sur la sortie pour Hooligan de Rosyl alors qu'Abdel Said se fera piéger sur l'entrée.

13 concurrents s'étaient qualifiés pour le barrage où Niels Bruynseels sera le premier à s'élancer mais cette fois Nasa ne pourra pas éviter une faute en fin de barrage sur l'ancien n°1.

Cumano était l'étalon le mieux représenté avec Heartbreaker et Darco dans ce Grand Prix avec pas moins de 4 produits dont 3 seront classés à l'issu de l'épreuve. C'est d'ailleurs son second produit qui succède au premier et réussit un tour sans faute en 39''37.

« Je suis vraiment content. J'ai Cantho depuis le début de cette saison. Il était encore très vert mais nous avons néanmoins déjà fait quelques grosses épreuves dans certains CSIO. Je pense qu'avec lui, j'aurai deux chevaux pour les gros Grands Prix dès la prochaine saison. » expliquera Rik Hemeryck

Déjà très en vue le premier jour avec Bayard de la Villa Theresia, Fabienne Lange Daigneux fait de nouveau partie du barrage et cette fois avec Reine-Fee des Hazalles (Alcatraz), elle tente sa chance et passe la seconde. Malheureusement, elle ne pourra éviter une petite faute sur l'avant-dernier obstacle du barrage.

"Je ne voulais même pas prendre le départ de cette épreuve, Philippe Lejeune et Gregory Wathelet m'y ont obligé et je ne me suis rendue compte que ce matin que c'était le Grand Prix. Reine-fée est une jument extraordinnaire. Elle ne fait jamais plus que ce qu'on lui demande mais les difficultés augmentent et elle répond toujours présente. Je suis certaine qu'avec n'importe quel autre cavalier, elle tournerait en Coupe des Nations" expliquera Fabienne Lange presqu'émue de sa prestation. Mais qui sait si la petite reine ne veut pas emmener elle-même "mamy" vers ce niveau d'épreuve !

De la chance, il en aura fallu à Janika Sprunger lors du premier tour alors la jeune Suissesse passe la seconde lors du barrage et avec encore un peu de chance sur le dernier obstacle, pulvérise de plus de deux secondes le temps de Rik Hemeryck : 37''12, nouveau temps de référence.

Les charmantes cavalières helvétiques se succèdent et c'est au tour d'Alexandra Fricker d'entrer en action. Malheureusement, Granny Smith ne pourra éviter une faute sur le dernier obstacle.

Discrète durant la saison estivale, Eugénie Angot est de retour et ce n'est pas sur la pointe des pieds. Avec sa prometteuse Mel d'Argences (Quick Star), la Française n'hésitera pas à tourner court mais échoue à plus d'une seconde de la Suissesse : 38''90. La Britannique Sophie Tobin oubliera vite toutes ses chances de victoire essuyant un refus de Orion dès le deuxième obstacle auquel il faudra ajouter deux points de temps dépassés. Lars Nieberg se fera quant à lui piéger sur la sortie de l'ancien triple et décidera directement de finir avec un véritable tour de travail pour mettre sa nouvelle recrue, Lord Luis (Lasino) aux ordres. « Cela fait seulement 15 jours que Lord Luis a intégré mes écuries. J'étais donc venu à Liège dans une optique de travail et je suis assez satisfait » déclarera l'ancien champion olympique à propos de l'ancienne monture d'Alois Pollman. Bernardo Alves rentre en piste avec sa nouvelle star, Bridgit (Kannan). Même si le couple manque encore d'expérience, on sait que leur pointe de vitesse peut leur permettre de remporter cette épreuve. Malheureusement, Bernardo tentera de reprendre Bridgit avant le dernier obstacle mais la jument ne comprendra pas la reprise et ne pourra éviter la faute sur cette ultime difficulté : 4 points en 38''26.

Le Britannique Mark Amstrong est également très rapide et part sur les chapeaux de roue mais Thesaura (Darco) ne peut éviter une faute sur l'avant dernier obstacle.

La Belgique revient en piste avec Judy Ann Melchior et l'amazone belge surprend. Avec Cha Cha Z (Carthago), elle attaque et la petite baie répond parfaitement à ses attentes avec un passage de postérieurs spectaculaires et un résultat remarquable : 38''73, elle s'empare de la seconde place provisoire.

Nouvelle recrue d'Yves Vanderhasselt depuis quelques mois, Adamo vt Steeputje (Darco), monté auparavant par Harrie Smolders et Eiken Sato, faisait également partie des candidats … mais le couple ne manquait-il pas encore un peu d'expérience pour jouer la victoire ? Comme toujours, Yves n'en a cure : il tente ! Adamo galope comme jamais : 38''36 mais avec malheureusement une faute sur l'avant dernier obstacle. Nouvelle recrue des écuries Onasis de Miranda, l'ancien cavalier des écuries de Laubry Thiago Ribas da Costa a envie de montrer à ses nouveaux employeurs son potentiel et, sous les conseils de Jean Maurice Bonneau, il attaque avec Quinine vd Plataan (Toulon) mais échoue pour 1 dixième : 37''25. La jeune amazone Suisse de 22 ans, Janika Sprunger remporte ainsi le premier (et dernier ?) Grand Prix 2* d'Herstal. « Je suis vraiment heureuse. J'ai eu un peu de chance lors du parcours initial mais au barrage, j'ai vraiment voulu tenter ma chance car hier, il avait déjà très bien sauté mais on n'a terminé que 3ème, je lui ai donc demandé encore plus ce soir et c'est passé ! »