CSI*** Deauville

18 June 2006

CSI*** Deauville:

par Gustave Rihal

« Gare au coup de soleil » mot d'ordre à Deauville pour ce premier CSI*** (CSI** l'an passé) qui allait voir cinquante cinq partants s'affronter dans ce Grand Prix qui s'est disputé sur une piste en parfait état au bord de l'hippodrome de Deauville-La touques.

Grosse déconvenue du week-end, Christian Hermon et Ephebe For Ever se sont tous deux blessés lors du petit GP vendredi et sont indisponibles pour au moins six semaines. Ils voient par conséquent s'éloigner la place de réserviste pour Aix. Une très mauvaise nouvelle pour Jean Maurice.

Frederique Fabre Delbos et New York étaient les ouvreurs et montrèrent tout de suite au public l'une des deux grandes difficultés du parcours que fut la ligne droite : double ( spa, vertical ) quatre foulées oxer sur bidet puis double de verticaux. En effet, New York joua encore des siennes en refusant l'oxer sur bidet. Peter Wilde fautait lui tôt avant d'exploiter comme il sait si bien le faire les capacités de sa jument par papillon Rouge, Meautry's Pleasure. Même destinée pour Sylvain Montigny qui, après avoir gagner le Petit GP du vendredi avec son Gabyscion, devait s'avouer vaincu, mais la régularité en dessous des quatre points du couple devrait motiver le cavalier français à oser aller affronter les meilleurs mondiaux sur des concours de plus grande envergure.

Mazarin des Perees et le Belge Yves Simon connaîtront eux aussi le même sort, pourtant le beau fils de Fidji du Fleury semble vraiment être apte à dépasser ce niveau de compétition mais il tarde à franchir le palier. Et c'est étonnement Catapult III et Yuko Itakura qui mirent fin à cette série de quatre points, non pas en alignant un parcours sans pénalité mais en abandonnant après un refus sur l'oxer sur bidet là encore, décevant pour ce couple très en forme au CSI*** de La Courneuve.

Timothée Anciaume a retrouvé un Fastourel du Cap en grande forme, le très joli fils de Jalisco n'est vraiment pas à la peine sur le parcours concocté par Mr Lepetit, c'est le premier parcours sans faute.

Ludo Philipaerts et la jeune Narcotique de Muse IV suivaient le même chemin jusqu'au triple placé en numéro douze ou ils fautèrent avant de s'écraser dans l'ultime vertical pour finalement sortir de piste avec dix points au compteur, la fille de Quidam de Revel ayant tout de même montré de réelles capacités qu'il faudra que le Belge sache exploiter.

Helios de la Cour a du mal à être régulier. Après un long passage à vide depuis presque un an, il semble retrouver de l'entrain et ce n'est pas Alexis Gautier qui s'en plaindra même s'ils ne purent éviter une barre au sol.

Celle là même qu'évitera le Belge James Peeters et l'ancienne monture de Philippe Lejeune : Karioka Del Follee signant un beau zero pointé, imité peu après Susana Garcia Cereceda et Hello Pierreville qui revienne à un bon niveau après une saison indoor assez fructueuse. Infinie Rivage et Nicolas Paillot ont réalisé des dernières performances très encourageantes et pourtant la jument refusera coûte que coûte d'entrer dans la ligne quatre, cinq et six, ce qui est assez étonnant… Moins étonnant les douze points de Florian Angot et Jaffna de Semilly. Décidément, la fille de Dollar du Murier a beaucoup de mal à confirmer les bonnes impressions qu'elle avait laissée lors de son arrivée dans les écuries du cavalier Olympique. Malgré ses allures de feignante, son parcours s'était pourtant très bien déroulé jusqu'au triple avant que cela se dégrade, mais même si la note est salée, les qualités de la jument sont toujours présentes.

Encourageant également, les quatre points de Kissmi des Nauves avec Reynald Angot qui a du s'employer pour boucler ce parcours un peu sauve qui peut. La jument de huit ans ne semble pas encore fin prête pour ce niveau d'épreuve mais a fait la preuve qu'elle en était capable. Walter Lapertot n'a pas monté un Utrillo z des grands jours et sort de piste avec une barre au sol assez logique.

Et c'est avec plaisir que l'on (re)découvrait Cadillac sur la piste de Deauville avec son cavalier et propriétaire Nicolo Marzichi Lenzi. Ce hongre avec lequel Eric Navet se classait troisième du dernier CSI**** de salon du cheval de Paris a cependant eu un peu de mal et après un refus et une barre il sort de piste avec un score de dix points. Suit alors une longue série de quatre points qui prouvent que ce parcours était bien calibré, tout d'abord les Britannique Alex Rident accompagné du SF, Hermes des Bruyeres,

et Claire Robinson sous la selle Retreat Uppercut qui ont frôlé l'exploit mais une faute sur le dernir obstacle les éloigne du barrage malgré un parcours très bien mené. Même score pour Paolo Nuti et Prince Cavalier ou encore la tête de série du concours le Brésilien Bernardo Alves et Topic Van't Voorhof qui était l'un des grands favoris du concours.

Pénélope Leprevost n'échappa pas elle non plus à la règle mais elle a su monter Hoggar Mail de mains de maîtres, c'est à se demander pourquoi elle n'a pas de chevaux de gros calibre dans son piquet tellement elle maîtrise son affaire.

L'ancien partenaire d'Hoggar Mail, Patrice Delaveau se déclarait très content des performances de sa recrue hivernale, Quaprice du Bois Margot, qui a selon lui « les moyens de faire les très grosses épreuves même si bien entendu ce sera à lui de nous prouver qu'il en est réellement capable ». On retrouvera le cheval les prochaines semaines lors des nationaux de Cabourg puis d'Amiens où il devrait faire le GP pro1.Mais c'est avec Jaguar Mail qu'il avait décidé de concourir et bien lui en a pris, même si ils sont pénalisés d'une faute dans le triple, il reste encore quelques petits détails à régler avant que l'on voit ce couple éclater à son meilleur niveau.

Désillusion similaire pour l'irlandais David Quigley et Ashdale Futuro ou encore le Brésilien Rodrigo Sarmento et Sultan.

Mais celui qui s'en voudra le plus à l'issue de ce Grand Prix est sans doute Patrick Mc Entee à qui il faudrait acheter une montre tellement ses parcours à un point de pénalité deviennent récurrents. C'est tout de même malheureux de se priver quasiment systématiquement du barrage pour moins d'une seconde, c'est cette fois ci avec Ever Mury Marais Z qu'il en fit l'expérience.

Ce seront donc huit couples qui s'affronteront au barrage.

Premiers d'entre eux à s'élancer le français Timothée Anciaume et Fastourel du Cap signent un parcours rapide mais sans plus dans un style parfait. Ce couple sera sans doute bientôt en équipe de France lors des étapes de la Samsung Super League. Mais James Peeters a senti que l'option du numéro un au deux du barrage en passant devant un vertical était jouable et il fut d'ailleurs le seul à la tenter. Karioka del Follee prend la tête au provisoire.

L'espagnole Susana Garcia Cereceda n'est pas allée plus vite que cela et pourtant ils fautèrent une fois.

Mathijs Van Asten et Kwidanta vd Laarse Heide , le couple champion des Pays Bas en titre revienent enfin dans le parcours. Blessée depuis le premier jour du CHIO d'Aix la Chapelle 2005, Kwindata fait son retour en compétition et boucle son premier Grand Prix par un très beau double sans faute sans prise de risque inutile.

Laurent Goffinet et son fidèle Flipper d'Elle sont désormais sûr d'être dans l'équipe de France pour les JEM. Encouragés par un public tout acquis à leur cause, ils prennent la tête du provisoire sans même avoir à forcer le talent d'un Flipper d'Elle en pleine possession de ses moyens.

Le cavalier Espagnol Rutherford Latham et son joli Guarana Champeix n'en sont pas, eux non plus, à leur premier coup d'essai à ce niveau de compétition. Pourtant ils furent sanctionnés par une grande prise de risque (excessive ?) qui leur coûta un refus et donc la victoire.

L'Italien Giorgio Nuti et l'immigré Jeff du Boele allaient ils pouvoir rivaliser avec le couple star français ? La réponse est non et ce n'est pas étonnant pour ce couple sur la pente ascendante qui avec un sans faute assez lent met fin à un week end somme doute assez réussi.

«Ne jamais crier victoire avant que Julien Epaillard ne soit passé » ce dicton que l'on entend souvent sur les bords de piste en France résonnait de nouveau, mais cette fois ci la chance n'a pas souri au français qui avec Imam de kreisker un entier au geste des antérieurs très imparfait fautèrent à deux reprises dans ce barrage prouvant ainsi le manque d'expérience à ce niveau là du fils de Le Tot de semilly.

C'est donc un doublé que réalise le couple vedette Laurent Goffinet et Flipper d'Elle qui furent également meilleur cavalier et meilleur cheval du concours, un CSI faste donc pour les chouchous du public peu nombreux.

Les résultats complets: cliquez ici