Couleur Rubin n’est plus

28 June 2022Auteur : Mélina Massias

Après avoir brillé dans le sport puis à l’élevage, Couleur Rubin illumine désormais le ciel. À vingt-six ans, l’étalon, né chez Harli Seifert, qui a développé sa réputée souche maternelle, s’est endormi pour l’éternité. Brillant dès ses jeunes années, l’expressif alezan aura fait le bonheur de Ludger Beerbaum aux quatre coins du monde, ainsi que celui des éleveurs lui ayant fait confiance. L’Oldenbourg compte ainsi quelques bons produits, tandis que ses filles se sont aussi montrées intéressantes à croiser.

Sous la selle de Ludger Beerbaum, l’étalon Couleur Rubin s’est illustré dans le monde entier. De Sao Paulo à Las Vegas, en passant par Leipzig, Bordeaux, Aix-la-Chapelle, Genève ou bien encore Göteborg, les deux complices ont arpenté les terrains de saut d’obstacle de haut niveau. Alezan reconnaissable entre mille avec ses nombreuses tâches blanches, l’Oldenbourg, issu du croisement entre Cordalme et Grannuschka, une fille du tout bon Grannus et propre sœur de Gio-Granno ayant également engendré l’étalon Conterno Grande (Contender), a poussé son dernier souffle mardi 28 juin, à l’âge de vingt-six ans. Depuis sa retraite, officialisée en 2012 après avoir été freiné dans sa carrière par plusieurs pépins de santé, Couleur Rubin coulait des jours paisibles au sein des installations du Dressurleistungszentrum Lodbergen. Par voie de communiqué, ces derniers indiquent avoir été contraints de mettre fin à la vie de leur protégé pour causes de vieillesse.
L’expressif Couleur Rubin aux côtés de Wolfgang Stagge et Harli Seifert, son éleveuse. © Tanja Becker

“Couleur Rubin était le fleuron de l'élevage d'Harli Seifert (son naisseur, ndlr), indémodable de notre station d'étalons d'obstacles et un grand seigneur qui vous a captivé jusqu'au bout”, raconte avec émotion Wolfgang Stagge, directeur du centre de performance de chevaux de dressage de Lodbergen et éleveur de l’une des meilleures représentantes de son étalon : Castel Forbes Cosma (ex Cosma Shiva 9, Old, mère par Peter Pan), vue à haut niveau avec l’Irlandais Jessica Kürten puis le Tricolore Roger-Yves Bost. “Nous sommes très fiers que cet étalon de la célèbre lignée Rudilore de Harli Seifert nous ait accompagnés si longtemps. Pour cela, nous remercions aussi chaleureusement notre équipe de soigneurs. Son caractère proche de l'homme, mais aussi sa puissance et sa volonté de performance, toujours perceptible même à un âge avancé, vont beaucoup nous manquer. Ses descendants veillent à ce que l'histoire de Couleur Rubin ne soit pas encore terminée.”

Vainqueur de l’approbation du Oldenbourg en 1998, avec la note parfaite de 10/10 pour le saut en liberté, puis deuxième du championnat allemand des chevaux de cinq ans sous la selle Joachim Heyer, Couleur Rubin s’est montré performant très jeune sur la scène mondiale. Parmi ses produits les plus en vogue en ce moment, citons EIC Julius Caesar (mère par Cancara), un hongre KWPN de huit ans présenté jusqu’à 1,50m par l’Autrichien Max Kühner, Couletto, né chez l’éleveuse de Couleur Rubin herself et excellent avec le Lorrain Simon Delestre, Viva Colombia, ou encore Chablis. En France, sur les cent douze produits enregistrés au SIRE, vingt-deux présentent un indice de performance supérieur ou égal à 130. Le meilleur d’entre eux Souvienstoi Lariviera, une Selle Français née chez Joëlle Grosse d’une poulinière par Socrate de Chivre. Également bon père de mère, Couleur Rubin a légué ses qualités, entre autres, à Balou Rubin R (Old, mère par Balou du Rouet), fidèle compagnon de Pius Schwizer, Balada de Colores (OS, mère par Baloubet du Rouet), gagnante jusqu’à 1,45m avec Pedro Veniss et Bracadabra (SF, mère par Pacific des Essarts), génial et généreux partenaire de Mégane Moissonnier.

Couletto et Simon Delestre. © Scoopdyga

Avec communiqué.

Photo à la Une : Le styliste Couleur Rubin sous la selle de Ludger Beerbaum. © Scoopdyga

AuteurMélina Massias