Retour sur le championnat du monde des 6 ans

15 October 2015

Zangersheide 2015 - championnat du monde des 6 ans

La finale des six ans commence fort avec quatre sans-faute sur autant de partant. Heureusement, les fautes s'enchaineront quelque peu par la suite avec un triple particulièrement piégeux. Ils seront néanmoins 17 des quarante finalistes à se qualifier pour le barrage. Difficile cependant pour les chefs de piste d'arriver à monter un parcours plus difficile, lorsque l'on retrouve les 40 meilleurs chevaux qui sont sortis après deux manches difficiles hors des 273 partants initiaux et montés par certains des meilleurs cavaliers du circuit pour l'occasion.  Christian Ahlmann sera d'ailleurs le premier à s'élancer avec l'étalon Comilfo Plus Z (Comme Il Faut). Le très puissant alezan confirme les très bonnes choses montrées lors du premier tour avec un joli sans-faute à la clé en 38''41 L'Allemagne reste en piste mais cette fois avec Vincent Elbers mais la prise de risques est beaucoup moins grande et Assalitore (Arpeggio) sort sans faute mais en 42''89. Patrick Spits a bel et bien l'ambition de repartir de Lanaken avec l'écharpe du vainqueur et il attaque sec mais d'une part, il est plus lent que Christian Ahlmann et en plus Jericho Dwerse Hagen (Vertigo Saint Benoit), qui n'est autre qu'un frère utérin de Va-Vite, ne peut éviter une faute sur l'avant dernier obstacle. Marlon Zanotelli réussit une véritable démonstration en selle sur Ellavar X (Calvaro) en bouclant un parcours sans faute en 37''10. Le cavalier d'Ashford Farm place la barre très haut. Magnus Österlund ne rêvera pas très longtemps avec une faute dès le deuxième obstacle avant de finir en roue libre avec VDL Comfortuna (Berlin). Otmar Eckermann ne se dégonfle pas et attaque avec Caleya (Calido). Objectif réussi, c'est sans faute mais 38''39, ce n'est que la seconde place provisoire. Le champion du monde des 5 ans en titre fait son entrée en piste toujours sous la selle de Maikel van Mierlo. Earley (VDL Harley) attaque fort et son énorme foulée fait une nouvelle fois très mal : 36''62, ils prennent la tête ! C'est trop rapide pour Francis Conors qui se contente du sans-faute avec Drumiller Houdini (Clinton) en 40''31. Marc Bettinger peut aller très vite comme il l'a montré la veille et il fait partie des favoris avec Vesta de Coquerie (Indoctro) mais cela va tellement vite que la faute sur l'entrée de la combinaison ne peut être évitée. C'est raté. Grand habitué de ces championnats du monde, Gerben Morsink attaque mais il ne tourne trop court au-dessus de la sortie de la combinaison et ne peut éviter la faute avec Navarone Z (Nabab de Rêve), frère utérin des étalons Lexicon et Carthino Z. Yves Vanderhasselt avait joué avec le feu en première manche en passant la ligne de départ avec plusieurs seconde de retard mais cela ne l'a pas empêché de rentrer sans faute et dans le temps. Ici, il attaque fort après sa médaille d'argent dans les 5 ans, il veut donner le meilleur de lui-même mais la combinaison lui est également fatale avant de doubler la mise sur l'obstacle suivant avec Jeunesse (Eldorado vh Zeshoek) dont la mère n'est autre qu'une sœur utérine de Prima Dona van't Paradijs, la mère des deux anciens champions du monde des jeunes chevaux Ultra Top et Subliem van't Paradijs. Pieter Keunen part sur les chapeaux de roues avec Entertrainer (Warrant) mais le Hollandais reprendra dans la dernière ligne : 39''36, loupé. Neal Fearon signe le double sans-faute mais sans jouer le chronomètre sur FTS Eliot (Cicero van Paemel Z). Thomas Van Minnebruggen se fera piéger sur la sortie de la combinaison avant de doubler la mise sur l'obstacle suivant avec Je t'Adore (Echo van het Neerenbosch). Wout Jan van der Schans attaque et cela passe avec Eoma's Blue Sfn (Mr Blue) mais ça ne suffit pas, 38''43 c'est deux dixièmes de plus que Christian Ahlmann et une cinquième place provisoire. Déjà deuxième au provisoire, Marlon Zanotelli ne compte pas en rester là. Cette fois, il revient avec la fantastique Ard Ginger Pop (Luidam), vice-championne du monde l'an dernier. Il attaque très fort, le tracé est magnifique … mais la barre tombe sur l'oxer suivant la combinaison alors que même en terminant avec une prise de risques moindre, c'est plus rapide ! 35''62, dommage. Il n'en reste dès lors plus qu'un à s'élancer. Christian Ahlmann est de retour en piste avec le fils de l'ancienne jument internationale de Judy-Ann Melchior, Abba Z. Le frère utérin de l'étalon Lover Boy Z, Take A Chance On Me Z (Taloubet Z x Aldatus) réussit un magnifique barrage mais ce ne sera pas suffisant : 37''49, c'est la troisième marche du podium. « C'est juste incroyable. Earley est vraiment fantastique. Je pense qu'il a tout pour évoluer au plus haut niveau. Je remercie ses propriétaires de m'avoir laissé Earley depuis que nous leur avons vendu. Maintenant, il est clair que ses qualités ont attiré les convoitises et nous allons réfléchir ensemble à son avenir. » réagira le double champion du monde.