CHIO***** Aachen

04 July 2009

CHIO***** Aachen
Finale des Youngsters

Chaque année, l'épreuve des Youngster d'Aix la Chapelle révèle les futurs cracks de demain. Néanmoins, le nouveau système de sélection et le nombre très limité de chevaux aura poussé de nombreux cavaliers à engager des chevaux de 7 et 8 ans dans les épreuves « normales » d'Aix. De plus, comme l'an dernier, un seul jeune cheval par nation est accepté diminuant de ce fait l'intérêt d'une compétition réduite à 24 chevaux en finale. Sans compter les problèmes de communications belges où un cavalier a tout simplement oublié de prévenir ses collègues qu'il n'emmènerait finalement pas son jeune cheval obligeant toute l'équipe belge à regarder les épreuves des tribunes … comme si participer à Aix arrivait tous les jours : désolant !

Néanmoins, même avec une dotation bien inférieure aux autres épreuves, les Youngsters auront tenu toutes leurs promesses. Cassio Rivetti aura rêvé du hattrick mais c'était sans compter sur une grosse faute sur l'obstacle numéro deux de la finale qui se brisera net tout comme l'objectif du néo Ukrainien qui avait remporté les deux premières épreuves avec Sandy (Stakkato x Cassini).

Déception pour Julia Kayser qui avec un petit point de pénalité de Valdato (Emilion x Caretino) ne pourra pas accéder à la seconde manche qui sera réservée au 10 sans faute de cette première manche.

Première à s'élancer, Pénéloppe Leprévost mettra directement la gomme avec l'étalon sBs Sisley de la Tour Vidal (Ogano Sitte x Calvaro) utilisera les grandes foulées de l'imposant alezan : 48''38 … sans faute, le ton est donné. Après un premier tour très prometteur, Rolf Goran Bengston devra faire face aux affres de l'élimination avec le fils de Carrera, ancienne gagnante du Grand Prix d'Aix la Chapelle sous la selle du regretté Jean Claude van Geenberghe, et Montebello La Silla , Carusso LS La Silla.

Le fils d'une crack laisse la place à un autre « fils de », puisque Marcus Ehning entre en piste avec le fils de la championne Olympique Classic Touch. Mais le fils de Quasimodo vd Molendreef est en train de se faire son propre nom depuis son arrivée dans les écuries du numéro un mondial. Jewel's Carat : 48''25, sans faute. Il prend la tête de l'épreuve mais également celle du classement général de ces Youngsters.

Comme de quoi des juments ayant presté au plus haut niveau dans le sport peuvent très bien engendré de très bons chevaux contrairement à ce que certains étaloniers-éleveurs n'ayant jamais élevé un cheval de ce niveau peuvent sortir comme théorie dans de grands articles … Le travail remarquable des écuries La Silla, comme bien d'autres d'ailleurs, est tout à fait appréciable et le démolir sans autre forme de procès est tout à fait scandaleux.

Lauren Hough s'élancera avec le dernier 7 ans, Available Versace (Gootimes x Alexis Z) mais l'américaine ne pourra éviter deux fautes.

 

Jeanne Frederik Meyer bouclera quant à elle le double sans faute avec son étalon Holsteiner Holliday by Solitour (Contendro I x Cascavelle) mais avec une seconde de plus que la cavalière française.

Edwina Alexander semblait aller vite avec sa petite bombe Selle Français Nellypso des Horts (Quidam de Revel x Le Tot de Sémilly), propre sœur des étalons admis Shouppydam des Horts ainsi que du champion de France des 4 ans 2008, Quppydam des Horts. « En fait, Nellypso était la jument de notre collaboratrice Anne Bottella (responsable du Global Champion Tour) puis lorsque Jan (Tops) a vu la jument, il en a acheté la moitié. Aujourd'hui, je monte la jument pour Athina Onasis, qui en est propriétaire, et qui commencera à la monter prochainement. » expliquait Edwina Alexander. Néanmoins leur chrono est moins rapide (51''19) mais c'est sans faute. Ce ne sera pas le cas de son compagnon d'écurie Daniel Deusser qui mettra la gomme avec son hongre Capreado SE Z (Canabis Z x Goldsky) : 46''94. Ils prennent la tête provisoire du classement. « Cela fait un an et demi que je le monte. Jan l'a acheté en Belgique mais il n'avait pas encore fait beaucoup. Depuis le début, nous savions que c'était un très bon cheval car il est très puissant et très respectueux mais il était spécial avec sa propre personnalité et un peu à l'œil ce qui était pour moi un problème en parcours mais il a énormément évolué depuis le début et c'est aujourd'hui un très bons cheval très régulier. Je suis très content aujourd'hui, je n'ai pas pris tous les risques mais j'ai juste essayé un peu. L'année prochaine, j'espère faire quelques beaux Grand Prix avec lui s'il continue sur cette voie. » Peter Charles ne prendra pas tous les risques mais il ne pourra éviter une faute de Murka's Nevada du Thot (Rosire x Benroy xx) sur la sortie du double.

Luciana Diniz exploitera quant à elle à merveille Calvie (Calvaro x Continue), propre frère de Kover (ex Cawendo) finaliste du championnat du monde des 5 ans, qui dégagera beaucoup de force et de respect pour terminer dans un très bon temps de 48''67.

Dernier à s'élancer, Bernardo Alves a impressionné lors de la première manche et il dominera tout simplement cette finale de la tête et des épaules avec une incroyable Bridgit (Kannan x Pion) perchée au dessus des barres et qui se reculera automatiquement des obstacles peu importe la vitesse et l'endroit d'où elle vient : incroyable ! 44''73, Aix est dompté !

Succès de l'élevage belge qui place 4 chevaux issus de ses 3 studbooks aux quatre premières places !

Quant elle ne gagne pas, ce sont ses anciens chevaux qui le font même si Pénéloppe Leprévost partie en première position savourait sa 4 ème position. « Je suis vraiment heureuse que Bridgit aie gagnée, non pas pour moi, mais véritablement pour la jument car j'ai vraiment eu un coup de cœur pour elle et cela me fait plaisir qu'elle puisse avoir avec Bernardo la carrière qu'elle mérite. Je suis également très contente pour Sisley qui a effectué 4 parcours sans faute en autant de sortie ici. C'est difficile de demander plus. J'ai quelques peu loupé ma courbe devant le double mais le cheval a été formidable. Je pense qu'il peut devenir plus rapide lorsque nous aurons réglé quelques problèmes de direction mais sur le reste, il n'y a vraiment aucuns soucis. Il confirme vraiment tout ce que l'on pensait de lui et comme ses propriétaires – éleveurs, qui sont également les éleveurs de Mylord Carthago, souhaite le conserver, je pense que c'est véritablement mon cheval pour le futur. »

Sourire également de Bernardo Alves, heureux après la magnifique performance de sa jument que son propriétaire, M. Johannpeter, est venu voir triompher. « Lorsqu'on est à Aix la Chapelle , il faut toujours tenter de gagner. Dans un tel endroit, il faut essayer ! Je pense que je n'ai jamais monté un cheval de cette qualité à part peut-être Canturo, mais il est certain que ce sont des chevaux du même calibre. Par contre, il lui fallait un peu de temps pour arriver aux grosses épreuves et d'ailleurs, je ne l'ai pas sortie beaucoup depuis qu'elle est dans mes écuries mais lorsqu'on se retrouve au barrage à Aix la Chapelle , on ne vient pas pour travailler, ce n'est pas possible … et le résultat est magnifique. Il faut juste faire attention qu'elle ne se fasse pas peur car elle est tellement respectueuse que c'est incroyable. Tout est tellement facile pour elle. C'est vrai que malheureusement ces épreuves ne sont pas vraiment très dotées mais ce ne sont pas spécialement des épreuves très intéressantes pour le concours. Par contre, pour nous cavaliers, c'est très intéressant de pouvoir monter nos jeunes chevaux dans la piste d'Aix la Chapelle. »