Championnat de France des jeunes chevaux - Fontainebleau

02 September 2006

Championnat de france des 7 ans :

par Gustave Rihal

La génération des « L » s'annonçait très prometteuse l'an dernier, pouvons nous aujourd'hui en dire autant ?

Un grand nombre d'absents

Malheureusement beaucoup de têtes d'affiche de l'année passé n'étaient pas présent, le fabuleux Lavillon (désormais sous la selle de Philippe Leoni) vainqueur du critérium des 6 ans est le grand absent. Ornella, elle non plus, n'était pas de la partie alors qu'elle remportait les 6 ans jument en 2005, mais ce n'est pas tout nous pouvons ajouté à cette liste Wido Alia, Lys Platière, Lutin du Hecquet, Loulou de la vallée ou encore le génial Loulou Des Tourelles.

Juste avant la finale Lamm de Fetan tenait la tête avec 0.16 points d'avance sur Love Love Jac et Olivier Robert, ces deux couples étant les seuls sans faute de la seconde qualificative qui se déroulait jeudi. Eugène Mathy le chef de piste des 7 ans n'avait donc pas fait dans la dentelle et devait donc descendre d'un cran le niveau de difficultés techniques de cette finale pour peut être permettre à Lekentucky D'auroi ou encore La luna du Thot respectivement troisième et quatrième de revenir sur les deux échappés.

Des favoris loin de leurs objectifs

 

Commençons par deux déceptions, tout d'abord Watch Me*Aquarelle.com qui va finir par nous y habituer et qui ne pu guère faire mieux que d'abandonner après des sauts peu orthodoxe.

Le second espoir déchu n'est autre que le très attendu Laurier de Here*HN qui malgré un très beau sans faute ne pourra se qualifier pour la seconde manche du fait de ses mauvaises qualificatives. Peu de temps avant L'amour du Bois*HN (Rosire X Muguet du Manoir) et Vincent Blanchard n'allaient eux non plus pouvoir se qualifier pour la finale, et pourtant leur sans faute dans cette finale ne souffrait d'aucune contestation possible, celui de Leon St Eloi (Emir Platiere X O'Malley) lui aussi vierge de pénalité fut plus difficile à boucler. La jolie Lucie du Reverdy (Fastourel du Cap X Paladin des ifs) qui terminait l'an dernier seconde du critérium des 6 ans avait déçu en qualificative et fait elle aussi un sans faute en finale.

Une avalanche de sans faute

Finalement ce parcours semble un peu facile puisque si l'on ajoute à cette liste de parcours sans pénalité le couple Thomas Rousseau et Lady de Semilly (Quick Star X Double Espoir) cela fait cinq sans faute sur les dix moins bons couples des deux premières qualificative.

 

Lazuli du Borget et le très bon cavalier de jeunes chevaux Alexandre Sueur n'éviteront pas la faute, de même pour La Gazelle D'Elle (Germino d'Elle X Uriel) et Hubert Pignolet, ses deux couples semblaient pourtant largement capable de signer le parcours parfait. Cohiba Z (Calvaro X Bayard d'Elle) fera le même, s'il manque un peu de chic il ne manque pas de force avec un passage de dos remarquable qui fait un peu oublier un geste des antérieurs approximatif.

 

L'élevage des Forêts de Fabrice Paris est de plus en plus incontournable tant le nombre de produit de très bonne qualité qui en sortent est important, Lavande des Forêts (Le Tot de Semilly X Papillon Rouge)ne fera pas défaut et signera un sans faute qui fait d'elle la première qualifiée pour la seconde manche.

Jean Luc Dufour et Loisir du Bocage les y rejoindront, le fils d'Aferco même s'il est un peu raide dans le dos n'a pas rencontré de difficultés à signer un très beau sans faute. Ce qui ne fut vraiment pas le cas d'un Liberto de Kreisker (Quito de Buassy*Waiti X Muguet du Manoir)en perdition. Lubie de Coquerie (Sable Rose X Quidam de Revel) ne s'en tirait elle pas mieux au malheur de son cavalier Florent Jeannin puisqu'elle sort de piste avec huit points. Thomas Rousseau et Lorette de Cerisy ajoutent un point de plus à ce score, et montrèrent un visage peu rayonnant et sans doute affecté par la fatigue de la compétition.

Les vingt premiers à l'issue de la seconde qualificative ne connurent pas plus de difficultés que ça pour boucler un grand nombre de sans faute, on notera juste les quatre points de pénalité pour Lusitania de Mars (Cook Du Midour X Question Mark), ou encore Locxie (Rox de la Touche X Igor de Vauptain) ou plus décevant ceux de Looping d'Elle*HN et de Bertrand Pignolet tant le fils de Carthago semble pouvoir faire mieux. La grosse déception seront les deux barres misent au sol par Lady in Blue (Mr Blue X Joyau d'Or) avec Edouard Couperie puisqu'ils étaient classés huitième avant la finale et faisaient partie des chevaux de la génération des L ayant fait forte impression l'an passé.

Seconde Manche :

 

Vingt et un sans faute sur quarante partants en première manche c'était trop et pourtant le chef de piste Belge n'a pas beaucoup plus augmenté la difficulté du parcours pour la seconde où la fatigue fera la sélection. En effet c'est le quatrième parcours en autant de jours pour ces jeunes chevaux peu habitués à ce rythme.

Loisir du Bocage une belle Surpise

Thimothée Anciaume et Liberty Source (Bouton d'Or IV X Espoir d'Escla) n'ont réellement réussi que leur première qualificative et signe respectivement une et deux fautes lors des deux manches de la finale. Fabrice Paris et Lavande des Forets sortiront eux avec douze points tandis que Lexington D'auzoux (Brandy de la Cour X Joad) et Sylvain Misraoui égalèrent le score du cavalier de Fastourel du Cap.

C'est Loisir du Bocage ( 2eme 7ans ayant gagné le plus d'argent) qui créera là encore la grosse surprise avec seulement un quart de point de pénalité il réalise une excellente finale qui le placera à la huitième place du général au final, s'il connu une mise en route difficile lors des qualificative sa finale fut menée de mains de maître et rien ne semblait pouvoir l'empêcher de survoler les obstacles.

Lucciano*HN : un vrai crack

 

 

Entre alors en piste Lucciano*HN celui qui gagnait les quatre et six ans avec Nicolas Delmotte, décevant en qualificative du fait « qu'il était trop chaud et pas assez concentré » il n'a pas pour autant perdu de son génie qui l'année dernière lui avait permis de littéralement survolé les six ans. Certes il était cette année moins impressionnant mais un double sans faute (0+0.25) les reclasse à la septième place du général. « C'est un cheval génial, aujourd'hui il est double sans faute mais on sent qu'il ne se donne pas à fond il peut encore monter plus haut, c'est un cheval pour les très grosse épreuve. De plus je suis presque certain de le garder, les Haras Nationaux sont nos meilleurs propriétaires ».

Le joli Luigi D'Amaury (Quidam de Revel X Plein Espoir IV) et Yannick Martin commirent qu'une seule faute (0+4.75) dans un style très correct.

Lagon de l'Abbaye (Diamant de Semilly X Jeroboab) était l'un des favoris, depuis ses six ans il est passé des écuries de Florian Angot à celles d'Eric Levallois, le couple pas très au point lors des qualificative est monté peu à peu en régime pour signer une bonne finale (0.75+4) qui font d'eux un couple à suivre, il reste cependant quelques détails à régler comme le geste des antérieurs.

Cela faisait longtemps que l'on avait pas vu Thierry Pomel en selle pour une grosse épreuve, et bien voici chose faite avec Lasko du Hecquet (Espoir de Prieure X saphir d'Elle), ce couple très régulier ne put éviter une faute en seconde manche, cet hongre n'impressionne pas mais semble un cheval ayant de bonnes capacités et n'étant pas trop compliqué. Le Galant (Dorsay X Shogoun II) n'a pas pu tenir son rang jusqu'au bout, douze points en seconde manche et les espoirs d'une bonne place finale s'envole, mais il n'y a rien d'alarmant à cela le cheval semble simplement devoir prendre un peu de fond. Laurent le Vot ne fit qu'une faute de moins avec Lucky Lord Ar Park mais ce joli fils de Rosire n'a sans doute pas fini de montrer l'ampleur de ses capacités. Bosty l'acrobate si efficace

 

Comme l'an passé Bosty qualifiait deux chevaux pour la finale, et sans faire dans la dentelle puisque ses deux chevaux se classent premier et second du classement de cette finale, tout d'abord Lolita de la Loge (Vicomte de la Loge X Jalisco b) qui avec un double sans faute remonte à cinquième place du général au finale et lance un message très clair : il faudra compter avec elle dans les années suivantes, le second Lucky de Quettehou (Flipper d'Elle X Lou Piguet) s'il semble avoir un super mentale est aussi acrobatique que son cavalier, il réalisa de véritable grand écart sur chacun des obstacles ce qui passe encore sur ces hauteurs mais cela passera t il sur les grosses ?

Frederic David qui ne pouvait pas cette année compté sur Wido Alia parti aux écuries Belge du prince Al Shaalan, il a donc mis tous ses espoirs en Louna des Pierres*Alia (Le Tot de Semilly X Galoubet A) qui a dû plus que s'employer pour sortir du double, la fatigue n'a pas servi cette jument qui semble tout de même assez limitée.

La Luna du Thot (Flipper d'Elle X Shaliman du Thot) et Bruno Rocuet étaient cités parmi les favoris, une barre et c'est la sixième place pour ce couple régulier que l'on retrouvera sans doute en CSI dans les années à venir si la jument reste chez son cavalier. Cette bonne performance nous permet aussi de faire un point sur la production de Flipper d'Elle qui avec trois produits dans cette finale (ndlr : Lucrate D'eau Grenou n'a pas été cité précédemment) a prouvé qu'il allait sans doute faire sa place dans l'élevage français des années prochaine, et ce d'autant plus qu'il semble transmettre son mental de fer. Lamm de Fétan impérial Nous rentrons alors dans les couples à moins d'une barre de la tête, Christophe Deuquet habitué aux jeunes chevaux (ndlr : il gagne les 5ans males et hongres avec Neuf de Cœur Tardone) montait Lekentucky D'Auroi, ses parcours sont peut être un peu acrobatique et provoque des exclamations dans le public, mais rien ne semble pouvoir les arrêter, après avoir gagné la chasse et fait quatre points en seconde qualificative le couple signe un double sans faute, le cavalier du Val de Loire est littéralement enthousiasmé par le fils de Shogoun II : « Il est génial, il allie sa force avec un très bon mental et en plus il a un super caractère ».

La joie de Christophe Deuquet allait être d'autant plus grande qu'Olivier Robert ne pu éviter son unique faute de la semaine avec la géniale Love Love Jac qui confirme les qualités de père de Carthago. Olivier Robert peut se réjouir d'avoir trouver une jument qui pourra peut être combler l'absence d'Oasis (que l'on vu ensuite avec Mc Lain Ward puis Rodrigo Pessoa), il reste une énigme : savoir si cette jument à la force nécessaire pour faire les grosses épreuves de CSI mais le mental y est.

Lamm de Fétan (Fergar Mail X Le Tot de Semilly) et Reynald Angot furent dont les seuls à ne pas toucher une seule barre de la semaine, un exploit qui n'est pas pour autant une surprise, si le cheval était loin d'être celui ayant le plus de gain dans cette finale il n'a pas eu de soucis pour s'imposer grâce à une préparation bien menée lors des épreuves pour six et sept ans des CSI deux et trois étoiles. Il est sans doute un futur grand crack même si le champion du monde de Jerez reste mesuré « tant qu'un cheval n'a pas fait les toutes grosses épreuves on ne sait pas s'il en est capable » mais celui qui est « plus facile que Jarnac » a un potentiel qui bien exploité devrait faire des ravages… …

A remarquer aussi l'arrivée de sponsor pour parrainer les épreuves de cette Grande Semaine, bonne initiative de la SHF qui montre l'exemple de ce qu'il faudra faire si l'on veut relever le niveau du saut d'obstacle professionnel en France, et donc bienvenue à Aquarelle.com !