Caballus Z, une belle histoire...

20 septembre 2019Auteur : Julien Counet

Hier, Ute Keller a voyagé durant neuf heures. Partie de Zierow à l’est de l’Allemagne, elle a rejoint Lanaken avec son étalon Caballus Z (Caretano x Grannus x Leonardo). Un véritable retour aux sources pour une éleveuse qui doit beaucoup à Zangersheide.

« En fait, j’ai même inséminé sa mère, avant de faire naître Caballus… c’est vraiment un poulain que j’ai fait moi-même. L’année avant sa création, j’étais venue à Zangersheide. J’y ai travaillé durant trois petites semaines avec le vétérinaire André Mijten et le responsable des écuries Alex Korompis. Durant ce petit laps de temps, j’ai énormément appris et je suis rentrée chez moi avec un bagage incroyable acquis en très peu de temps. L’année suivante, j’inséminais ma jument de Caretano Z. C’était elle-même une fille de ma première jument d’élevage et l’année suivante, Caballus voyait le jour. Je l’ai vendu à deux ans en Pologne. Les gens l’ont débourré et emmené jusqu’aux Jeux Mondiaux de Lexington. Il a ensuite été vendu et a évolué à un moindre niveau avant de terminer sa carrière avec un jeune cavalier à qui il a permis de prendre de l’expérience. C’est un cheval avec un caractère tellement incroyable qu’il est le maître d’école idéal. J’ai suivi son parcours durant toute sa carrière… puis j’ai eu la possibilité de pouvoir l’acquérir de nouveau. Il était déjà approuvé en Pologne mais aujourd’hui, j’espère que le fait d’être agréé à Zangersheide va lui faire un peu publicité et que des éleveurs penseront à lui. À 18 ans, il est désormais à la retraite à la maison où il va désormais se concentrer sur sa carrière de reproducteur. » nous expliquera Ute Keller

Caballus lors des JEM de Lexington sous la selle polonaise de Piotr Sawicki

AuteurJulien Counet