Bruno Broucqsault

14 May 2006

Bruno Broucqsault

Pour débuter, je vais commencer avec une question qui devient assez courante pour vous, mais pouvez vous nous donner quelques nouvelles de Dileme de Cephe ?

 

Oui bien sûr. Dileme est toujours en rééducation, il ne fait que du plat pour l'instant. C'est très difficile de se prononcer pour le moment sur la suite de son évolution.

Est-ce que ça vous étonne justement de voir les gens qui s'intéressent toujours autant à ce cheval ?

 

Non, je pense que c'est un cheval un peu hors norme, extraordinaire. Je pense qu'il était adoré du public, donc c'est normal que les gens demandent des nouvelles du cheval, puis, c'est sympa de leur en donner.

Durant l'hiver, vous avez perdu Hooligan du Rosyl , est ce une grande déception pour vous ?

 

 

Non, c'est le choix du propriétaire. Il voulait le vendre, je le savais. Maintenant, Jan Tops était acheteur de la moitié, ils ont vendu la moitié, c 'est comme ça.

Malgré tout vous débutez votre saison avec plusieurs chevaux dont l'étalon Joyau de Bloie. Jusqu'où pensez vous amener ce cheval ?

 

C'est une question très difficile. Le cheval devient de plus en plus régulier. Il est encore classé ce matin, il évolue vraiment bien. En plus, j 'ai deux autres chevaux derrières qui sont également en train de très bien évoluer. Je pense qu'Ichem de Servole sera un cheval de Grand Prix dans quelques mois puis j'ai une autre jument, Talk About Wonderland, que je vais tester cette après-midi dans le Grand Prix. Je ne l'ai encore jamais mise sur de grosses barres, alors on aura une idée plus précise après. (ndlr : ils feront deux barres)

Vous avez eu l'occasion de monter Dileme et Hooligan dès leur plus jeune âge contrairement à Joyau de Bloye. Qu'est ce que cela change dans votre approche ?

 

Le plus important est de voir si ils ont le potentiel. Dans ce cas là, il faut les travailler dans le bon sens, avec une bonne musculature et des chevaux très bien dressés. C'est ce que je vais essayer de faire avec Joyau qui a quand même été arrêté pendant deux ans. Il faut donc tout remettre en route. Le dressage d'Icham est également loin d'être parfait, tout comme l'autre jument qui est, en plus, très délicate alors j'ai du pain sur la planche.

En tant que marchand de chevaux, quelles sont les qualités que vous privilégiez chez un cheval ?

 

Du coeur ; le courage et le coeur, ça va ensemble ; le respect et si possible une bonne santé. Après, quand on a cela, il suffit de les mettre dans une bonne catégorie car il ne faut pas demander trop. Quand ils sont généreux, ils ont tendance à donner beaucoup et ce n'est bon pour personne.

Quelle évolution observez vous dans le commerce actuellement ?

 

Les amateurs recherchent des chevaux pratiques, ce qui est logique. Alors lorsqu'on a des chevaux délicats, s'ils n'arrivent pas au top niveau, ça fait rarement des chevaux d'amateurs. Je vois maintenant des amateurs qui avant de venir acheter un cheval viennent se faire conseiller. Je trouve ça bien car je pense que tous les chevaux ne conviennent pas à tout le monde, et je pense que les amateurs doivent trouver des chevaux qui leur conviennent et non l'inverse. Ce n'est pas comme nous, professionnels , qui devons nous adapter aux chevaux, c'est complètement différent.

On vous retrouve ici au premier international de Palaiseau : qu' est ce que vous pensez du concours ?

 

Je suis venu ici au CSI ** car j'étais venu dans le temps faire un classe A qui était un super concours. Ils ont fait de très gros progrès, surtout sur le terrain qui a été très bien aménagé. On peut juste noter que quelques travaux seront encore nécessaires au niveau du paddock, surtout si on a des orages comme hier. Il faut vraiment dire qu'ils n'ont pas eu de chance. Maintenant, je pense que cela va être un super concours à l'avenir s'il continue à évoluer dans ce sens là.

Quels sont vos objectifs pour la saison ?

 

Si mes deux chevaux vont bien, j'aimerais les préparer pour faire les belles épreuves Indoor car il va me falloir un peu de temps.

Sur le long terme, votre objectif est de renouer absolument avec le haut niveau et l'équipe de France ou de vous tourner un peu plus vers le commerce ?

 

C'est dur à dire aujourd'hui. Si je peux, j'aimerais repartir au plus haut niveau. Si mes chevaux ont le niveau, qu'ils sont en forme . on peut espérer repartir là. Puis pourquoi pas faire un peu de commerce à côté, mais je coach aussi pas mal entre deux car ça m'intéresse énormément de voir des gens évoluer.