Brash & Sanctos, le duo de Genève !

14 December 2014

CHI***** Genève
Grand Prix

La première surprise arrive avant même le départ du Grand Prix, Daniel Deusser est forfait avec Cornet d'Amour qui s'est vraisemblablement chamaillé avec son voisin et a dû tomber dans son boxe.

C'est à Pieter Devos que revient la difficile tâche de débuter ce Grand Prix. Après ses très bons résultats du week-end avec Dream of India Greenfield, c'est à Dylano que le belge a préparé gentiment durant le week-end de s'attaquer au Grand Prix. Malheureusement, ils ne pourront éviter une toute petite faute sur la sortie du triple Rolex placé en avant-dernière position.

Il ne faudra néanmoins pas attendre longtemps avant d'avoir le premier sans-faute puisque Paul Estermann réalise le parcours parfait avec Castlefield Eclipse (Obos Quality).

On pense directement que l'on a un barrage mais le jeune Martin Fuchs très en verve en cette fin de saison se fait cette fois piéger par le chronomètre avec PSG Future (Cashandcarry) : un point de temps dépassé, dommage.

Dommage aussi pour Steve Guerdat qui ne pourra éviter une faute de Nino des Buissonets (Kannan) sur l'entrée du double n°7 aux couleurs du Crédit Suisse à la grande déception du public qui n'abandonnera néanmoins pas son favori. D'autant que derrière, on s'inquiète aussi pour le temps et les barres tombent ! La jeune allemande de 20 ans Kaya Luthi se fait piéger sur l'oxer isolé n°7 auquel il faudra ajouter un point de temps avec Prêt à Tout (Hiram Chambertin), une nouvelle génération est en marche … même si Marcus Ehning sur Cornado NRW (Cornet Obolensky), dans une passe avec moins de réussite, sortiront avec la même faute et 5 points également ! Côté français, Jérôme Hurel qui avait connu une chute au barrage jeudi réussi un beau Grand Prix mais ne pourra éviter une faute sur l'oxer 11 placé au début de la dernière ligne sur Quartz Rouge (Ultimo van ter Moude) alors que Patrice Delaveau se fera piéger avec Lacrimoso sur l'entrée du triple. Mais alors qu'on pensait se diriger vers un petit barrage, les candidats de fin d'épreuves se montreront bien inspirés avec notamment 6 sans-faute sur les sept derniers concurrents. Ils seront donc finalement treize barragistes pour seulement douze classés et le malheureux sera le premier à s'élancer, Paul Estermann manquant complètement son barrage avec Castlefield Eclipse avec trois barres au sol. Derrière Alain Juffer saisi parfaitement sa chance et réussi un magnifique double sans faute avec Wiveau M (Niveau). 38''73, premier temps de référence ! Un temps de référence qui ne tiendra malheureusement pas très longtemps pour le sympathique cavalier romand car Rolf Goran Bentsson passe par là avec Casall (Caretino) et abaisse le temps de référence de plus de deux secondes : 36''55 ! Après sa déception du top 10, Pénélope Leprévost aura signé un magnifique parcours avec l'étalon du haras de Clarbecq, Vagabond de la Pomme (Vigo d'Arsouilles) réussi un joli double sans-faute mais en 37''36, seconde place provisoire. « Je suis vraiment contente d'autant que Vagabond commence à être techniquement au point. Je commence à avoir du contrôle dans les distances et il a beaucoup de moyens ce qui aide à sauter les gros obstacles. En règle général, j'ai un peu de mal à partir pour juste signer un parcours sans faute tranquille mais ici, j'ai essayé de faire de mon mieux sans prendre trop de risques pour autant. J'ai d'ailleurs refait une foulée sur le dernier et je pense que c'était la bonne option. Je suis contente car Vagabond n'a pas fait une seule barre du week-end, il progresse vraiment bien. J'ai pris des risques au top ten et ça n'a pas marché alors ça m'a un peu calmée. La déception, ce n'est pas la dixième place mais bien d'avoir fait tomber cette jument dans un obstacle alors qu'elle est si respectueuse, pour moi, c'est ça le plus dur ! Maintenant, Vagabond va encore faire Malines puis Bâle avant de faire la monte et nous aviserons ensuite. » Lorenzo  De Luca est également double sans-faute avec Zoe II (Kannan) mais en 39''42, c'est trop lent pour inquiéter qui que ce soit ! Maikel van der Vleuten est rapide avec VDL Groep Verdi (Quidam de Revel) mais ne peut éviter une faute en fin de parcours. Scott Brash lui ne commettra aucune faute avec un Hello Sanctos vh Gravenhof (Quasimodo vd Molendreef) en très grande forme. Tout semble facile, 35''69 : nouveau leader ! Christian Ahlmann lui peut toujours rêver d'un jackpot après sa victoire à Aix la Chapelle. L'allemand tente le tout pour le tout mais sur l'avant dernier obstacle, Codex One (Contendro I) ne peut éviter la faute et file tout droit, le couple perd du temps et toutes ses chances ! Même faute pour Kent Farrington en manque de réussite avec Voyeur (Tolano v't Riethof). Kevin Staut lui attaque et Rêveur de Hurtebise (Kashmir van't Schuttershof) signe un barrage magnifique tout en fluidité pour terminer en 37''23 et ravir la troisième place provisoire à Pénélope Leprévost. Henrik von Eckermann part plein gaz avec Cantinero (Cento) mais il ne peut éviter deux fautes. Il n'en reste dès lors plus que deux à pouvoir venir bousculer le numéro un mondial. Roger-Yves Bost est le premier avec son Qoud'Coueur de la Loge (Idéal de la Loge). Bosty termine en boulet de canon mais 25 centièmes trop justes, seconde place provisoire. Gerco Shroder et London seront donc les derniers à pouvoir prétendre à la victoire et le multi-médaillé hollandais part sur les chapeaux de roues mais une nouvelle fois l'obstacle de la tour du Mollard chute, c'est loupé ! Le numéro un mondial aura été insatiable ce week-end et réalise un incroyable doublé avec le top 10 puis le Grand Prix ! « Je ne suis pas un Alien pour autant, je suis bien humain. D'ailleurs, cette semaine, tout s'est bien déroulé mais la semaine dernière, j'ai commis des erreurs. Néanmoins, monter un cheval comme Sanctos rend les choses beaucoup plus faciles. C'est vraiment le cheval d'une vie et j'ai beaucoup de chance de l'avoir. Après vendredi et un barrage si rapide, cela aurait pu être facile de faire une faute mais c'est un cheval incroyable, il peut tout faire. En remportant une des trois étapes de ce Rolex Grand Slam, on pense évidemment aux autres étapes. Ce que Rolex a mis en place est incroyable et tire notre sport vers le haut. Maintenant, je garde bien à l'esprit que la piste d'Aix la chapelle est l'une des rares pistes où Sanctos ne se sent pas très à l'aise. Il est donc fort probable que ce soit Ursula, si elle est bien remise de sa blessure, qui soit de la partie aussi bien pour le Grand Prix que pour les championnats d'Europe. Par contre, je ne pense pas que je vais tenter de me qualifier pour la finale de la coupe du monde. » Les propriétaires de Sanctos ne pouvaient cacher leur joie après un week-end magnifique. « Faire mieux est difficile. Nous suivons Sanctos dès que nous en avons l'occasion mais lorsque nous allons le voir, c'est toujours ensemble. Scott nous prépare un planning pour que nous sachions nous organiser. C'était pour nous d'autant plus intéressant que ces derniers mois, nous avons acquis quelques chevaux plus jeunes pour Scott et qui ont également très bien tourné ici. Nous espérons donc que cette belle aventure va encore continuer de longues années. En fait, nos maris sont amis depuis très longtemps et un jour, nous avons décidés de nous associer pour acheter des chevaux. Scott est un jeune homme fantastique. Il est d'un calme incroyable et c'est ce que nous aimons chez lui. Les chevaux ont besoin de calme et il communique très bien avec eux. Il est encore jeune alors nous pouvons espérer encore de très belles années ensemble. David Broome qui montait pour nous par le passé a trouvé Sanctos et depuis c'est une magnifique histoire. Honnêtement, lorsque nous avons vu le parcours de la finale du top 10, nous pensions que ce n'était pas gros assez mais il arrive encore à nous surprendre. » réagiront en cœur Lady Pauline Harris et Lady Pauline Kirkham. « J'ai perdu du temps en début de barrage. J'aurais pu faire une foulée de moins sur la première ligne. J'ai ensuite accéléré après l'oxer jaune mais c'était trop tard pour rattraper mon retard. Maintenant, Qoud'cœur va avoir un break et je vais participer aux prochaines étapes de coupe du monde avec d'autres chevaux. » « Je pense que toutes les personnes assis à cette table seront d'accord pour dire que le parcours était très bien. Ce n'était pas incroyablement gros mais le temps était suffisamment court pour que tout le monde en soit assez proche et il posait des questions un peu partout avec différents contrastes. C'est incroyable de voir que c'est à 15 ans qu'il a effectué sa meilleure saison. Je suis vraiment heureux de pouvoir compter sur lui. Je n'ai pas encore prévu son programme pour le futur. Il sautera encore à Bâle où il avait très bien sauté l'an passé et après, nous déciderons à son planning et à ses objectifs. Je ferai l'impasse sur la finale de Coupe du monde car ce sera de trop pour Casall et mes autres chevaux ne sont pas encore prêts pour sauter une telle épreuve. » réagira Rolf Goran Bengtsson. Le régional de l'étape, Alain Juffer était l'invité surprise de ce classement avec une magnifique cinquième place qui l'aura rempli de joie ainsi que ses nombreux supporters. «C'est le plus beau jour de ma vie. Une telle performance ici devant la famille, les amis, c'est magnifique. Terminer en plus meilleur suisse avec la concurrence qu'il y a pour le moment, c'est merveilleux.  Jeudi, Wiveau avait déjà magnifiquement sauté en étant double sans-faute et j'ai décidé de ne plus le sortir pour tout miser sur le Grand Prix. Je pense c'était la bonne solution. Il était aussi heureux que moi d'être là aujourd'hui si ce n'est pas encore plus. Je remercie tout le monde. Steve Guerdat est l'un de mes meilleurs amis et j'ai beaucoup de chance de pouvoir compter sur ses conseils et ceux de thomas Fuchs, je ne pense pas que je pourrai espérer mieux qu'avoir des gens comme ça à mes côtés. Maintenant, il faudra voir si monsieur Lutta saura se montrer encore un peu patient car il est clair qu'il va désormais y avoir de très grosses offres et c'est difficile de faire un pan pour l'avenir. Si j'ai encore le cheval, j'espère pouvoir envisager un championnat mais réaliser déjà une saison identique à celle-ci serait magnifique. » Genève, c'est aussi plusieurs centaines de bénévoles volontaires qui font la réussite d'un concours qui aura enregistré un nouveau record d'audiance avec 40.800 spectateurs sur l'ensemble du concours.