Bacara d’Archonfosse pour Emily Moffit.

22 May 2020

Membre de l’équipe Israélienne aux Championnats du Monde et seconde de l’étape de Coupe du Monde de Wellington en début d’année sous la selle de Cassio Rivetti, la jument sBs de 13 ans Bacara d’Archonfosse (Asca Z x Kannan) continuera sa route sous les couleurs Britanniques en compagnie d’Emily Moffitt. 

L’histoire de Bacara débute il y a bien longtemps, lorsque Julien Decroly ramène une jument irlandaise pour son fils Frédéric avec laquelle ce dernier participe à diverses épreuves en junior. À la fin de sa carrière, cette jument sera croisée avec Kannan. Queen d’Arconfosse naîtra de cette union en 2000. À 5 ans, Frédéric Decroly participera aux finales jeunes chevaux organisées à Bornival où il décrochera sa qualification pour le Championnat de Belgique de Gesves, mais un an plus tard, il décide de raccrocher ses bottes... en conservant néanmoins cette jument qui partira à la saillie. 

Cette année-là, Zangersheide fait l’acquisition d’un jeune étalon qui tape dans l’œil de Michael Dorigo : « Je n’utilise jamais de trois ans mais celui-là m’avait vraiment beaucoup plu, j’ai eu un véritable coup de cœur. J’étais parti à Lanaken avec Julien Decroly et je lui ai conseillé de se mettre sur cette Kannan que j’aimais beaucoup. » 

Du coup, un an plus tard, Michael Dorigo voit naître chez lui un certain Appolo dl Bonnette Z qui démontrera tout son talent sous la selle de Caio Carvalho, alors qu’une certaine Bacara d’Arconfosse voit le jour à Tubize. Mais la jument restera longtemps en prairie et ne sera débourrée que tardivement, avant d’être confiée à Sébastien Vigneron à l’âge de 6 ans, alors qu’elle n’a encore aucune expérience. À cette époque, ce dernier monte plusieurs jeunes chevaux chez Jérôme Guery et décide de l’emmener là-bas pour l’entraîner... un parcours qui sera filmé. « J’ai reçu la vidéo de l’entraînement et la jument m’a énormément plu. Elle était vraiment impressionnante », se rappelle Michael Dorigo. « Bacara participe à la qualificative et se qualifie pour le Championnat de Belgique à Gesve où elle termine avec 8 points, en se montrant vraiment impressionnante tout en étant vraiment très très verte... Du coup, j'ai décidé d’appeler Daniel Bluman avec qui je travaille régulièrement et nous décidons d’acheter la jument. Plusieurs personnes se sont montrées très méfiantes et était assez surprises de notre intérêt, mais je connaissais la souche et l’histoire de la jument et je remercie toujours Daniel aujourd’hui de m’avoir fait confiance. »

Trois mois plus tard, la jument participe à son premier Grand Prix international une étoile, à Strazeele avec Caio Carvalho. Elle est ensuite vendue à un élève de Daniel Bluman en Colombie... mais quelques temps plus tard, Daniel Bluman décide de faire racheter la jument par l’un de ses propriétaires et concourt lui-même avec Bacara qu’il emmène au plus haut niveau remportant de nombreuses épreuves sur le circuit cinq étoiles, dont la King’s Cup au CSI5* de Madrid en 2017. En 2018, pour permettre la participation d’une équipe Israélienne aux Jeux Mondiaux de Tryon, il prête la jument à son compatriote Alberto Michan... dans les tribunes, Violet Lindemann Barnett tombe amoureuse de la jument et décide d’en faire l’acquisition. Elle montera la jument jusqu’à l’arrivée de Cassio Rivetti aux USA qui prendra les rênes de la baie. Le courant passe directement avec le brésilien et les résultats s’enchaînent sur le circuit Coupe du Monde. Aujourd’hui, la sBs évolue désormais sous le pavillon Britannique d’Emily Moffitt grâce à l’acquisition de Poden Farms sur les conseils de Neil Jones, une histoire belge de plus.