Audi Equestrian Masters

28 November 2008

CSI***** Bruxelles - Audi Equestrian Masters
Finale du Top Ten

Bruxelles accueillait sa première finale du Top ten et vu l'engouement des spectateurs et des médias pour cet évènement : espérons que cette première sera loin d'être la dernière !

Suite aux forfaits des américains, Beezie Madden et Richard Spooner, ainsi qu'à la suspension de Daniel Deusser, Albert Zoer, Steve Guerdat et Gerco Shroder se verront autorisés à prendre le départ … tout comme Jos Lansink qui aura bénéficié du refus du club des cavaliers de laisser Jessica Kuerten participer à cette finale. « Jessica Kuerten a refusé de collaborer avec l'IRJC, elle a donc maintenant un an pour réfléchir à son comportement » expliquera brièvement mais fermement Rodrigo Pessoa, président de l'IRJC.

Premier à s'élancer, le champion du monde se fera piéger sur l'obstacle 6 avec Sea Coast Silvana alors que Gerco Shroder sortira également à 4 points avec Eurocommerce Seattle.

Score plus lourd de 12 points pour Steve Guerdat qui ne semblait pas retrouver le Trésor que l'on connut ces derniers mois. Il ne sera pas le seul puisque Ludger Beerbaum sortira de piste avec le même score avec un Coupe de Cœur qui ne retrouve décidément pas ses marques depuis son changement de cavalier malgré quelques belles performances épisodiques.

5 ème à s'élancer, Edwina Alexander sera la première à boucler son tour sans faute … mais se verra pénalisée d'un petit point de temps !

Michel Robert corrigera vite le tir et signera le premier sans faute accompagné de Marcus Ehning et Meredith Michaels Beerbaum.

Le champion Olympique, Eric Lamaze, se fera quant à lui piéger sur le vertical du phare placé en fin d'épreuve.

Steve Guerdat et Ludger Beerbaum seront les deux premiers à s'élancer sur cette deuxième manche au chronomètre mais les deux hommes sortiront de nouveau avec un score identique de 8 points chacun, ce n'était pas leur soirée !

Pénalisé de 8 point en première manche, Albert Zoer se reprend en main. Toujours très sérieusement boiteux lors de la reconnaissance, le batave sortit sans faute de cette seconde manche avec Sam, de quoi se remonter le moral.

Même scénario pour Eric Lamaze qui avait pris le risque de ne pas faire une seule épreuve à Bruxelles avant cette finale. « Le paddock est très bruyant et le public est très proche, Hickstead était très nerveux et nous n'avons pas eu beaucoup de temps pour monter avant l'épreuve … Maintenant, je trouve que l'idée de ce paddock si proche est une très bonne chose pour le public. Je suis néanmoins très content comme cela, j'aurais peut-être du plus l'habituer au paddock, mais il a tellement fait cette année que je ne voulais pas lui demander une épreuve supplémentaire. »

Jos Lansink était bien parti pour imiter ses collègues lorsque Silvana renversera l'ultime obstacle de l'épreuve.

Gerco Shroder tentera quant à lui de jouer le chrono, mais beaucoup trop optimiste, le hollandais ne pourra également éviter une faute sur la dernière difficulté.

Edwina Alexander réussira quant à elle le parcours sans faute … tout en rentrant dans le temps. « Je suis très heureuse car Itot a sauté fabuleusement bien et je trouve qu'il a encore mieux sauté en seconde manche. Néanmoins, je suis un peu fâchée sur moi car cette faute de temps est une erreur de ma part. Jan (ndlr : Tops) me l'avait dit, mais il n'y avait pas un seul couple pénalisé… Il y a une pression particulière pour cette épreuve ou tout le monde veut bien faire. Malheureusement en Australie, mes performances ne trouvent pas un grand écho dans la presse. Je suis un peu triste de cela, mais je le vis très bien et je pense que cela vient aussi du fait que je ne vive pas au pays. »

Premier des 3 sans faute de la première manche à s'élancer, Michel Robert et Kellemoi de Pepita récidivent en signant le double sans faute.

 

Marcus Ehning n'est pas là pour s'amuser et attaque, mais l'extra terrestre tourne trop tôt sur le vertical en forme de papillon et Plot Blue ne peut éviter la faute malgré un très bon chrono de 42''12. « J'ai pris trop de risques sinon je pense que je pouvais gagner. Je pense que nous sommes sur la bonne voie, Plot Blue et moi. Il a sauté de manière fantastique lors de la première manche et je vois un bel avenir avec lui. »

Dernière à s'élancer, Meredith Michaels Beerbaum fait figure de grande favorite même si Shutterfly ne semblait pas apprécier quelques parties de la piste bruxelloise en se déportant vers l'intérieur de la piste. Lors de la seconde manche, la numéro un mondial ne pourra lui éviter de se déporter une nouvelle fois mais il touche le montant et la barre tombe. Déconcentrés, ils doubleront leur score quelques obstacles plus loin.

Michel Robert remportera donc une victoire historique à près de 60 ans. « Je suis très content car Kellemoi a très bien sauté sans jamais forcer durant ses deux tours. Cela fait trois concours que je la prépare en vue de cette échéance et elle a compris qu'aujourd'hui, c'était le grand jour. Durant toute ma saison, j'ai essayé de la construire pour qu'elle soit compétitive pour ce genre d'échéance en fin de saison et elle est là. Elle est en pleine phase ascendante et je crois énormément en elle. Pour ma part, cette victoire dans le Top Ten n'est pas spécialement importante ... par contre, je pense que c'est une victoire importante pour la France où l'on a eu ces dernières années un petit complexe d'infériorité par rapport aux autres nations. Nous avons plusieurs très bons jeunes cavaliers et ce genre de victoire peut leur montrer que c'est possible. Pour ma part, j'espère continuer ma route sans véritable objectif. Tout est possible, je suis un gamin et je le resterai. Ca en dérange certain, mais ce n'est pas grave, je suis comme ça. Le plus important pour moi est de faire attention à mon physique et de faire attention à ne pas casser mes chevaux. La course à la première place est dangereuse, j'ai vu d'autres cavaliers casser leurs chevaux ou finir eux-mêmes sur des béquilles, je veux me servir de leurs expériences et ne surtout pas faire les mêmes erreurs."