Audi Equestrian Masters

01 October 2006

Audi Equestrian Masters 2006

Deuxième évènement sportif bruxellois avec un budget de 2.000.000 d'euros, l'Equestrian Masters de Bruxelles aura connu un magnifique succès de foule avec pas moins de 35.000 visiteurs pour sa troisième édition.

Premier à s'élancer, John Whitaker bouclera d'emblée le tour sans pénalité avec un Peppermill qui semblait très tracassé le vendredi lorsqu'il stoppa deux fois.

Seul Hollandais présent, Léon Thijssen et Olaf se feront piéger sur la sortie du triple tout comme Michael Forsten accompagné de Skybreaker ou encore Dirk Demeersman qui commettra encore deux faute avec un Tymoon qui avait déjà beaucoup donné en remportant le trophée Calsberg (1.45) et en prenant de très belle manière la 7 ème place du trophée Rolex.

Nelson La Silla semble être en pleine progression et confirmer tout le bien que l'on pensait de lui plus jeune. Il boucle un magnifique parcours sans jamais se mettre dans le rouge, mais avec un petit point de pénalité. Un point, c'est également le score que récoltera Daniel Deusser pour : 1 centième de seconde excédentaire : rageant. Le cavalier germanique semble disposer d'un très beau piquet de chevaux : en plus de Hoolygan du Roosyl qui lui avait été confié dès son arrivée chez Jan Tops, il vient de recevoir Cadillac, avec lequel Eric Navet s'était classé 3 ème des Grand Prix de Dunkerque et Paris, porte de Versaille. Mais ce n'est pas tout puisqu'il montait à Bruxelles pour la première fois Pristanna (par Guidam) qui fit le bonheur de Sergio Alvarez Moya auparavant.

Les têtes d'affichent n'auront pas été à la fête. Jos Lansink, avec Cumano, son partenaire lors de son sacre mondial, se fera piéger sur l'oxer longeant les tribunes VIP, tout comme Cian O'Connor (Echo Beach) et Sebastien Numminem (Sails Away). De son côté, le numéro 1 mondial abandonnera après deux fautes d'Anka. Cette dernière avait déjà mal débuté son week-end avant un magnifique double sans faute dans le Conrad Hotel Trophy (1.50) mais la jument ne semblait pas au top le lendemain.

Pas plus qu'Otto Becker qui abandonnera avec Grandilot : « Pour le moment, je fais ce que je peux avec les chevaux dont je dispose. Cento et Lando sont à la retraite alors que les deux chevaux qui devaient prendre leur relève, Cordina et Fiala, sont blessés depuis de nombreux mois. Ce n'est pas la fin du monde, j'ai Limbo et Grandilot pour me dépanner en ce moment et je prépare plusieurs jeunes chevaux. En fait, à part Lando, j'ai toujours préparé mes chevaux, c'est quelque chose que j'aime bien. Je ne suis donc pas sans rien … juste un petit passage à vide. »

Impressionnant vendredi soir lors du Rolex Classic Trophy, Jadis de Toscane, sous la selle de Philippe Rozier, n'aura absolument pas confirmé dans le Grand Prix en reversant 3 obstacles.

Consternation pour François Mathy lorsqu'il renversera le premier obstacle. Mais le cavalier restera concentré sur tout son tour et ne commettra plus d'erreur, ce qui rend cette faute encore plus triste.

Beat Mandli (Indigo IX) pensait bien avoir fait le plus dur… mais fera tomber le mur, dernière difficulté du parcours. Grosse déception également pour Michael Whitaker qui avait pu compter sur un excellent Mozart des Hayettes : « Il a eu peur juste avant ce mur. Je ne sais pas trop pourquoi. Il y avait un cameraman, juste sur la droite, peut-être en a-t-il eu peur ? Je ne sais pas. » Le britannique a également pu compter sur une très bonne Quidam des Hayettes, 6 ème du Rolex Classic Trophy (1.55) « Je suis content d'elle et je compte sur elle pour la tournée américaine que je vais faire. »

Au final, ce sont 12 couples qui se sont retrouvés pour en découdre au chronomètre. Premier à s'élancer, John Whitaker boucle une nouvelle fois le parcours sans pénalité en 39''37 comme référence.

 

Eugénie Angot fautera quant à elle sur l'obstacle equifirst avec une Ilostra Dark impressionnante qui ne cesse de progresser au plus haut niveau.

Pour Kristof Cleeren, l'aventure s'arrêtera avec deux barres de Sea Coast Conan. Une semaine après sa troisième place au CSI**** de Lanaken, l'étalon confirme que ces résultats n'ont rien du hasard. Restera-t-il chez son cavalier actuel ? Les paris sont ouverts.

 

Patrick Mc Entee se serait bien contenté d'un double sans faute … mais sans chercher le chrono, il fera chuter le dernier obstacle.

Philippe Lejeune ne sortira pas non plus avec le sans faute puisqu' Ulysse renversera le second élément du double. « Je suis très content de mon cheval, même si je suis un peu déçu du résultat. Lorsque j'ai eu ce cheval, il y a maintenant un an, il était très difficile. Je savais qu'il avait des moyens, mais au cours de ce week-end, j'ai eu de très bonnes sensations avec lui. Au départ, j'avais prévu de monter Vigo d'Arsouille dans le Grand Prix, mais le cheval n'était pas bien. Il n'y avait donc aucune raison de lui demander de sauter dans le Grand Prix. Je suis heureux car cela me fait deux jeunes chevaux de 8 et 9 ans avec un beau potentiel. »

Laura Kraut et Anthem n'ont rien d'un nouveau couple et cela se voit. Les courbes sont serrées, tout est propre… et le temps est rapide : 38''21, nouveau temps de référence.

Il s'était quelque peu retiré à l'ombre des flashes, mais Steve Guerdat a bien travaillé. Il revient déjà sur le devant de la scène avec plusieurs chevaux dont l'étalon BWP, Tresor (Papillon Rouge x Laudanum xx) qui revient en Belgique après un passage au haras de Ste Hermelle avant d'être vendu en Espagne. Guerdat prend d'emblée tous les risques et se jette sur la dernière ligne… mais ça ne passe pas. Une foulée de plus aurait été nécessaire ! Remplis de regrets, le cavalier Helvète a pourtant frappé très fort pour son retour au plus haut niveau.

Autre retour, celui de Nike dans les écuries de Grégory Wathelet. Troisième retour dans les écuries du Belgo Ukrainien après des championnats du monde décevants sous la selle de Alvaro de Miranda Neto. Porté tout au long du barrage par un Grégory Wathelet qui ne se laissera pas prendre au piège de la vitesse, Nike signera le sans faute en 39''43.

4 ème des derniers championnats du monde, Edwina Alexander se fera également piéger sur l'entrée de la combinaison en signant un rapide barrage en 37''26.

Hubert Bourdy ne fera rien dans le détail et boucle une nouvelle fois le double sans-faute comme la semaine précédente : « Mon cheval n'est pas encore prêt pour gagner l'épreuve devant de tels chevaux alors il n'y a aucun intérêt à prendre des risques. Je suis vraiment satisfait de lui et de sa progression. Il devient en plus de plus en plus régulier, cela fait de lui un candidat potentiel aux championnats d'Europe. Maintenant, nous allons rester plus calme. Il va bientôt partir à la saillie.»

Marco Kutcher aurait pu prendre la première place, mais une faute sur le vertical aux couleurs de Catherine de Buyl l'en empêchera : 38''06.

Dernier à s'élancer grâce à sa seconde place lors du Rolex Classic Trophy derrière son compatriote Bernado Alves (Topic v't Voorhof) et à sa victoire lors du Conrad Hotel Trophy avec Cantate Z, Rodrigo Pessoa est le grandissime favori chez lui. Oasis est en pleine forme et ne laissera aucune chance à ses poursuivants : 36''62, c'est sa troisième victoire en seulement trois Grands Prix sous la selle de Rodrigo Pessoa: « Je m'entends vraiment bien avec lui. Mc Lain Ward est un excellent cavalier, mais ce cheval convient beaucoup plus à ma monte qu'à la sienne. » Deuxième victoires en deux ans pour le directeur sportif du jumping de Bruxelles, en pleine forme en ce moment. « Mon objectif principal pour l'année prochaine sera les jeux Panaméricains. Je vais voir ce que je ferai pour le circuit coupe du monde, mais ce n'est, a priori, pas un objectif primordial. »

 

Tous les résultats