« Peu de ventes ciblent les performers comme le fait The Auction » Gilles Thomas

08 December 2020

Gilles Thomas, prometteur cavalier belge de vingt-deux ans, nous donne sa vision de l'écosystème des ventes aux enchères en ligne, lui qui a monté trois chevaux performers présents dans la vente d'hiver The Auction, du 10 au 12 décembre 2020.

Avec ton œil de jeune cavalier, comment analyses-tu tout l’écosystème qui se développe autour des ventes en ligne de chevaux ?

L’avancée de la technologie permet d’avoir une multitude de ventes aux enchères de chevaux sur internet. La pandémie du Covid-19 a également poussé chaque acteur à être davantage sur ce support et les réseaux sociaux. On y retrouve toutes les informations sur un cheval avec des photos et des parcours filmés, c'est très riche pour nous cavaliers qui devons toujours avoir des yeux sur tous les concours et dans toutes les écuries pour y détecter et investir dans le bon équidé.

Selon toi, une vente par internet peut-elle remplacer une vente sur place ?

C’est toujours mieux d’essayer les chevaux mais avec la situation actuelle, nous sommes très heureux qu’il y ait cette technologie à un stade si développé qui nous permette d'acheter de nouvelles montures. Cela apporte aussi de la transparence, nous pouvons mieux tracer le passif du cheval, ses résultats, ses photos et vidéos...

Pourquoi ce marché se développe-t-il si bien ?

Avoir de bons jeunes chevaux est important car en acheter des plus âgés devient très cher et difficile. Cependant, ce n’est pas non plus toujours simple avec les plus jeunes car on ne sait pas s'il sera réellement capable de sauter des parcours à 1,60m. Ces ventes sont comme des catalogues où nous pouvons faire notre marché, cela simplifie la vie des cavaliers et investisseurs, tout est plus centralisé et transparent ! Je monte pour mon oncle Marc van Dijck, avec qui j’ai aussi un élevage où nous faisons des transferts d’embryons et naître des poulains. Chaque année, nous avons environ huit naissances. Nous en aurons d'ailleurs le double l’année prochaine puisque ces derniers mois, nos juments de concours sont restées à l’écurie. Nous sommes donc aussi contents en tant qu'éleveurs de pouvoir proposer des chevaux dans ces ventes et les valoriser au mieux.

Carrement J&F Champblanc (Casall) et Gilles Thomas se sont classés troisièmes lors du Championnat de Belgique des chevaux de 7 ans 2020.

Pourquoi avoir choisi The Auction pour commercialiser ces trois chevaux ?

Il y a beaucoup de ventes sur internet mais celles-ci sont davantage tournées vers les poulains ou les jeunes chevaux. Il y a peu de ventes comme The Auction qui permettent de cibler les performers, d’autant plus que leurcommunauté est très internationale, ce qui est intéressant pour toucher de nouveaux clients. Nous avons choisi de mettre deux sept ans et un huit ans dans cette vente. Ce sont trois bons chevaux que Christophe Ameeuw et Ludo Philippaerts connaissent par à leurs résultats et qu'ils nous ont proposé de présenter.

As-tu un pronostic concernant le top price parmi tes chevaux ?

C’est toujours difficile à dire ! Je pense que Jetric Van Beek Z (Jivago d’Arsouilles), le lot 4, est un très bon cheval !De là à dire que c'est celui de mes chevaux qui partira pour le plus gros prix... Il y a toujours une part de hasard dans tout cela. Je vais bien évidemment suivre la vente mais ce n’est pas très stressant pour moi. C’est surtout le dernier jour où il y a le plus d’enchères et la tension monte un petit peu !

Photo à la Une : Gilles Thomas et Evita (Diamant de Semilly). Sportfot.com