Home     Etalons     Juments     Reportages     Interviews     Potins     Agenda     Contact     Lien 
Recherche
22/09/2018

Championnat de Belgique 2018

Plus que jamais, le championnat de Belgique promettait une épreuve pleine de suspens pour cette finale en deux manches. Les meilleurs cavaliers belges avaient tous tenus à être présents en demandant même à la fédération l'autorisation de partir un jour plus tard à Tryon rejoindre leur chevaux pour pouvoir participer à cette finale …. même si ce fut souvent avec des chevaux à en devenir. Mais au bout des deux premières manches, parmi les 16 cavaliers participants à la finale, pas moins de douze se tenaient toujours en moins d'une barre !
Mais la première manche va faire du dégât et c'est là que les cavaliers qui savent tenir leurs nerfs vont marquer des points. Olivier Philippaerts sur H&M Extra (Berlin) et Yves Vanderhasselt sur Hetman of Colors (Calvaro) font partie de ces cavaliers capables de se surpasser même s'ils n'ont plus rien à gagner. Ils bouclent le sans-faute et remontent au général et recolle au peloton.

Ils sont désormais huit en moins d'une barre, la lutte est très serrée … et les fautes pleuvent !

Pieter Clemens est un homme de championnat comme il l'a déjà prouvé avec le toujours aussi impressionnant Horizon de Regor (Obourg). Après une faute en première manche, le couple boucle cette fois un magnifique sans-faute !

Frédéric Vernaet achève un très beau championnat avec un parcours pénalisé d'un point de temps sur Jus A Gamble (Toulon) même s'il regrettera longtemps sa barre sur la sortie du triple en première manche : 6,50 points !

Après sa belle première manche, Olivier Philippaerts ne peut éviter une faute sur le premier obstacle avec H&M Extra (Berlin) avant de signer le reste de son tour sans aucune pénalité, dommage.

Christophe Vanderhasselt était l'un des rares cavaliers de l'élite à avoir emmené son cheval de tête et pouvait donc faire partie des favoris pour le titre …. Mais une combinaison aura ruiné ses espoirs. La sortie du triple en première manche avant le sortie de cette même combinaison transformée en double pour la seconde. Identity Vitseroel (Air Jordan) n'avait pas envie de briller sur la piste qui a couronnée sa mère, Wariska de la Falize, vice-championne du monde des 6 ans 2005.

Deux fautes sur les deux mêmes combinaisons aussi pour Jeroen Appelen avec Grappeloup van't Reenhof (Kashmir van't Schuttershof).

Après sa belle remontée en première manche, Yves Vanderhasselt fait bien partie des meilleurs même si il est toujours privé de Jeunesse qui s'est blessée lors du CHIO d'Aix la Chapelle mais l'homme a pris de l'expérience et s'attaque à la seconde manche avec Hetman of Colors (Calvaro)mais cette fois, ils ne pourront éviter une faute en début de parcours auquel il faudra ajouter un point de temps dépassé … le remontée s'arrêtera ici !

Leader de la compétition avant la finale, Nicola Philippaerts n'a commis aucune faute aux obstacles avec J'adore van het Schaeck (Vagabond de la Pomme) … mais cette fois le couple ne peut éviter une faute sur la sortie du premier double. Tout le bénéfice de leurs deux belles premières manches s'envole !
Avec un point en première manche, Arnaud Doem est remonté jusqu'à la troisième place provisoire avec son impressionnant 8 ans Edgar de Préfontaine (Contact vd Heffinck). Le jeune montois tient la pression et réussi une somptueuse seconde manche : sans-faute et dans le temps ! Il prend la tête, s'assure d'une médaille et met la pression sur ses aînés !
Dominique Hendrickx n'en a cure. Durant cette saison, il a tout connu : les joies, les déceptions et s'apprête désormais à ouvrir un nouveau chapitre de sa vie dès la semaine prochaine où il intègrera les écuries de Gilbert De Roock mais aujourd'hui, il est concentré sur son objectif : cette seconde manche avec son 8 ans, Kannabis van de Bucxtale, lui aussi un fils de Contact vd Heffinck. Champion du monde des 7 ans sur la même piste, vainqueur des coupes et du championnat de Belgique des 7 ans la même année après avoir déjà pris le bronze au championnat du monde des 6 ans, le cheval des écuries Star Horses ne baisse pas le pied, nouveau sans faute !
La pression est désormais sur les épaules de Jérôme Guery mais les choses ne se passeront pas comme espérée pour le champion de Belgique 2012. Kel'Star du Vingt Ponts (Kannan) ne peut éviter deux fautes coup sur coup qui les éjectent du podium et les rétrograde en 9 ème position, dommage ! « On est toujours un peu déçu en passant si près mais de manière objective, je suis vraiment très heureux des qualités que mon cheval a montré ce week-end. A la fin de la première manche, j'ai senti qu'il était fatigué. Lors de la seconde manche, c'est dommage mais la première faute me déconcentre un peu et nous faisons une seconde. J'étais venu avec Kel'star pour lui donner du métier, c'est chose faite ! Après, quand on passe si près, c'est dommage…. »
Du coup, c'est Dominique Hendrickx qui remporte son premier championnat de Belgique ! Un titre qui vient couronné une année pleine de changement où le cavalier aura parfois douté … pour mieux rebondir : « C'était un parcours exigeant et dans une telle compétition, vous savez que vous devez sauter en étant double sans-faute si vous voulez progresser au classement. J'étais sixième avant la finale alors j'espérais qu'un double sans-faute me permette de monter sur le podium mais gagner est fantastique. Lorsque j'ai vu la barre tombé pour Jérôme, cela a été un sentiment très partagé car c'est un ami très proche et j'aurais aussi voulu qu'il gagne … et là avec une faute, il sortait du podium. Je n'avais rien à espérer car s'il était sans-faute, le titre lui revenait. Nous étions tous très proches. Cela fait des années que je rêve de ce titre mais je n'ai jamais eu la chance de m'en approcher puis aujourd'hui, je réalise cela grâce à un cheval de 8 ans qui est actuellement en pleine forme. C'est un cheval de championnat comme il l'a déjà prouvé dans ses jeunes années.
Cette année aura été vraiment très spéciale pour moi. J'ai pris un tout autre chemin. Nous allons déménager chez Gilbert De Roock, j'ai des chevaux qui sont partis, qui sont revenus. C'était bizarre mais j'ai eu un bon sentiment dans les choix que j'ai pris et toujours eu l'espoir que nous aurions de la réussite. A un moment, j'ai douté un peu. Je me suis dit que cette fois, je n'avais plus rien … puis Bacardi les Hauts est revenu et dans la foulée, on gagne le Grand Prix de Samorin. Juste après, je remporte le Grand Prix de Zandhoven avec le 8 ans. Je me suis ensuite servi de Bruxelles comme préparation pour le championnat où il avait déjà sauté de manière fantastique. Maintenant, chez Gilbert, je vais pouvoir lier le sport et le commerce. Cela va me permettre d'avoir plus de chevaux de tête et du coup d'aller plus souvent au concours. J'espère que cela va me permettre d'arriver jusqu'au plus haut niveau … mais aussi d'y rester pendant un petit temps car jusqu'à présent, j'ai souvent eu l'occasion de frapper à la porte du haut niveau … puis de partir aussi vite. Cela m'est déjà arrivé 5-6 fois dans ma vie et j'en avais marre. C'est cela qui m'a motivé pour travailler chez Gilbert. Il a de bons chevaux et une bonne équipe. J'espère que cela va me permettre de grandir.
Il est certain qu'après ce titre de champion de Belgique … on espère remporter ce titre une seconde fois … mais mon objectif maintenant est vraiment de faire ma place dans le grand sport. » réagira le champion de Belgique 2018.
Ce podium ne révélait que des gens heureux. Pour son seconde championnat de Belgique, Arnaud Doem se montrait lui aussi ravi de sa seconde place : « C'est magnifique. Durant le mois de juillet-aout, nous avions mis au point un petit programme avec Philippe Le Jeune. Entre les deux manches, il n'a pas hésité à me conseiller également, c'est très intéressant pour moi. Edgard lui est vraiment un cheval de championnat qui aligne les sans-faute. Tout a été très vite pour moi car il y a seulement trois ans que j'ai fait mon premier grand résultats à Mons avec Gastronom et cela a été un véritable tremplin. Ensuite Hocus Pocus de Messitert a pris le relais et maintenant Edgardde Préfontaine qui est un cheval que j'ai aussi formé depuis ses 6 ans. On doit encore prendre de la maturité ensemble et encore monter en puissance en espérant que cela va encore nous ouvrir quelques portes pour de chouettes concours en Belgique ou ailleurs que Peter Weinberg pourrait me donner … ce serait sympa. Mon objectif est encore de le garder encore un an puis nous étudierons les propositions. C'est étonnant car c'est clair qu'à 4 et 5 ans et même en début de son année de 6 ans, personne ne s'y intéressait. Il était assez ordinaire dans le cycle, ce n'est qu'à la fin de son année de 6 ans que les gens ont commencé à le remarquer. C'est un cheval généreux, très respectueux avec beaucoup de force. Il a une bonne tête et rien ne lui fait peur. Il a fait son premier Grand Prix trois étoiles à Arezzo il y a seulement 15 jours et il était sans faute directement. C'est là que j'ai vraiment décidé de le prendre ici pour faire le championnat. »

Médaillé de bronze, Pieter Clemens, neveu de Ludo Philippaerts et désormais cavalier de Jos Lansink depuis quelques années, Pieter Clemens aura lui aussi fait une belle remontée puisqu'il était 8 ème avant cette finale.

« J'ai déjà eu un beau résultat il y a quelques années avec une médaille d'argent. J'étais très bien parti mais Pieter Devos encore mieux et il n'avait pas commis une seule faute. Ici, je m'étais dit qu'en étant double sans-faute, je serai sur le podium mais quand j'ai commis une faute en première manche, je me suis dit que c'était vraiment dommage. J'étais un peu fâché sur moi après cela. Je ne pensais plus qu'une troisième place pouvait encore être possible… même si les scores étaient encore très serrés. Je voulais encore monter la dernière manche car je savais que mon cheval était bien et nous avons fait un beau sans-faute. Les autres ont fait des fautes et cela nous a permis de remonter à la troisième position. Je suis vraiment content de continuer à travailler chez Jos Lansink. Je continue d'apprendre énormément avec lui tous les jours en plus d'avoir de bons chevaux … et de très bons jeunes qui arrivent. C'est vrai que Jos ne monte plus beaucoup en concours … mais il est tous les jours à cheval à la maison. Jos est une personne vraiment correcte et c'est agréable de travailler pour lui. Nous avons une très bonne équipe à la maison sans oublier mon collègue Franck Schuttert qui est actuellement à Tryon. J'espère qu'il pourra aussi rentrer à la maison avec une médaille ! » glissera Pieter Clemens avec un large sourire.

Avec l'excitation des félicitations, Kanabis ne se montrera pas très coopérant au moment d'accepter que son cavalier ne remonte sur son dos pour aller à la remise des prix ... du coup, c'est un cavalier qui finissait de détendre son 5 ans et qui se dirigeait vers les écuries qui accepta de prêter sa monture pour leur tour d'honneur. Le gris aura vécu un grand moment et pris une belle dose d'expérience pour le futur ... en lui souhaitant de revivre de tels moments avec son cavalier.


Retour en haut de page