Home     Etalons     Juments     Reportages     Interviews     Potins     Agenda     Contact     Lien 
Recherche
03/11/2017

Equita'Lyon 2017
Grand Prix

Durant l'après-midi, Isabell Werth aura dominé de la tête et des épaules l'étape de coupe du monde de dressage avec Emilio (Ehrenpreis) devançant largement Beatriz Ferrer-Salat sur son vétéran de 16 ans Delgado (De Niro) laissant le suédois Patrik Kittel sur la troisième marche du podium avec Déjà (Silvano).
Le soir, les cavaliers du 5* avaient rendez-vous d'emblée pour le Grand Prix Longines doté de 101.000 euros qui servait non seulement de support pour la qualification des Equita'Masters du samedi soir mais aussi pour attribuer les quelques dernières places encore vacantes pour l'étape de coupe du monde.
Le temps ne semblait pas être un facteur dans ce parcours jusqu'au passage de Pieter Devos qui sera le seul recalé avec un point de temps dépassé sur Gin D (Clinton) qui le conduira à la 14 ème position et premier non classé.
Alberto Zorzi sera le premier à s'élancer pour le barrage avec Danique (Zento) et signe d'emblée le double sans-faute tout de suite imitée par la cavalière Stephex Jonna Ekberg sur Tenor du Gue (Opium de Talma), un poil plus lent.
Son compatriote Peder Fredericson ne l'entend pas de cette oreille, le champion d'Europe en titre abaisse le temps de référence à 36''53 avec Carat Desire (Carinjo).
La finlandaise Juulia Jylas tente sa chance avec son fidèle Finishing Touch Wareslage (Quival) mais la faute fini par arriver, c'est fini !
Lauren Hough est éblouissante avec sa petite Ohlala (Orlando) qui signe un magnifique barrage de plus et prend la tête avec 35''33 au compteur.
Julien Gonin est face à son public. Il est clair que l'objectif principal du jeune homme reste l'étape de coupe du monde de dimanche mais Soleil de Cornu CH (Qredo de Paulstra) est d'attaque et en plus il devient même rapide car en donnant l'impression d'en garder sous la pédale, il signe le double sans-faute en 35''80, la deuxième performance au provisoire.
« Notre participation au CSIO***** de Calgary nous a bien relancé. Depuis, nous avons enchainé les bonnes performances. Il va vraiment super. J'ai assuré le dernier mais je ne voulais pas prendre tous les risques mais c'est agréable car il devient rapide.
Quand il était plus jeune, j'étais obligé de prendre mon temps mais avec le dressage et la maturité, il commence à être vite. Soleil ne sortira pas demain, notre prochaine sortie ce sera dimanche pour la coupe du monde. » glissera le local Julien Gonin.
Derrière, il reste encore quelques gros clients à commencer par Christian Ahlmann qui s'aligne avec Colorit (Coriano). L'allemand réussi un joli barrage perdant au passage un fer dès la réception du second obstacle… mais 36''18, c'est plus lent ! « Pourtant, j'ai vraiment essayé d'aller vite … mais personne ne l'a vu » s'amusait l'allemand.
« Honnêtement, ce n'est pas le cheval le plus rapide mais il a bien sauté, j'aurais pu prendre un peu plus de risque sur le double mais le reste était bien. Il sera de nouveau présent pour les Masters demain alors que je réserve Epleasure van't Heike pour la coupe du monde dimanche. Il a très bien sauté l'épreuve d'aujourd'hui matin et je vais le réserver pour dimanche. »
C'est sûr que l'Irlandais Mark McAuley n'a pas juste essayé d'aller vite. Tout le monde a vu ce qu'il essayait … et ce qu'il a réussi. Installé dans la région depuis trois ans avec sa compagne Charlotte Mordasini. Le couple attend un heureux évènement et du coup, c'est monsieur qui a récupérer le piquet de chevaux de madame. Résultat des courses : double sans-faute en 34''38 et la tête provisoire pour Miebello (Quite Easy).
Ce n'est pas joué pour autant d'autant que Steve Guerdat fait son entrée en piste avec sa crack Bianca (Balou du Rouet). Le Suisse réalise en tracé magnifique mais même si le chrono est vraiment proche avec 34''77, on sent que la motivation était ailleurs.
« Je sais que ma jument est très rapide. Du coup, j'ai voulu faire mon tour où j'ai tout eu comme je voulais et je pensais que cela pourrait peut-être être suffisant mais j'ai dû attendre fort les 7 foulées du un au deux alors que je pensais que ce serait un peu plus normal mais je suis content, c'est mérité … puis si on est présent dimanche, on prendra peut-être un petit peu plus de risques. » glissera l'ancien champion olympique.
La motivation de Sergio Alvarez Moya est très clair et G&C Arrayan (Baloubet du Rouet) et l'espagnol était très près de réaliser son objectif mais l'abord du dernier obstacle ne se passe pas du tout comme prévu : 4 points !
Une mésaventure qui arrivera aussi à Simon Delestre avec deux fautes sur les deux derniers obstacles avec une grosse frayeur sur l'ultime obstacle que Gain Line (Stolzenberg) ne sautera pas et traversera véritablement.
Deux amazones peuvent encore faire tomber l'irlandais à commencer par Pénélope Leprévost avec Vagabond de la Pomme (Vigo d'Arsouilles). Sans prendre tous les risques, la normande déroule un tour rapide qui la conduira vers la troisième place provisoire en 34''97.

Il n'en reste plus qu'une et c'est le couple gagnant du Knokke Hippique 2017 : Gudrun Patteet sur Sea Coast Pebles Z (Picasso Z) mais cette fois le couple en garde sous la pédale : 36''38, l'objectif est ailleurs.

« Je suis vraiment heureux aujourd'hui. Je remercie vraiment Sylvie Robert de m'avoir invité. Equita'Lyon est vraiment mon concours indoor préféré de l'année alors remporter une telle victoire ici, c'est magnifique. C'est ma femme qui montait Miebello mais nous nous entrainons ensemble, du coup, je connaissais déjà très bien les chevaux avant même de les monter en concours.
Ma femme a déjà fait de très bons résultats avec les chevaux, Miebello était sans-faute dans les masters ici-même l'an dernier, j'ai donc la pression de faire aussi bien. Aujourd'hui, j'ai vraiment tout donné et c'était la première ou la dernière place. »


Retour en haut de page