Home     Etalons     Juments     Reportages     Interviews     Potins     Agenda     Contact     Lien 
Recherche
29/01/2017
La Fei valide la Global Champion’s League.



C’est la fin d’une saga judiciaire. La FEI valide finalement l’épreuve par équipe organisée par l’équipe de Jan Tops durant les étapes du Global Champion’s Tour après une première saison qui aura fait plus d’émules devant les tribunaux que sur les terrains de concours !

Les différentes parties ont signé un mémorandum d’accord dans lequel la FEI approuvé désormais la Global Champion’s League dont les règles seront en accord avec celles de la FEI. La FEI accepte donc le principe d’une épreuve par équipe qui ne se déroulera pas par pays mais bien par écurie / sponsor.

Les co-fondateurs de la GCL, Jan Tops et Frank McCourt, ont déclaré : « Nous sommes satisfaits d’être parvenus à un consensus avec la FEI et nous apprécions les efforts sincères qui ont été faits pour finaliser cet accord et résoudre les questions en suspens. Nous sommes vraiment très impatients de travailler avec la FEI et de construire un futur sain, fort et durable pour notre sport et tous ses intervenants. » alors que de son côté le président de la FEI, Ingmar De Vos a expliqué : « Nous sommes très heureux que cette longue saga a finalement été résolue tout en satisfaisant les deux parties. La FEI a toujours eu la conviction qu’il y avait de la place pour une coexistence entre les séries FEI actuelles et le GCL et, avec la signature du Mémorandum, nous pouvons maintenant tourner la page et regarder vers le futur. C’est un bon pas en avant et la fin d’une période d’incertitude pour les athlètes, organisateurs et officiels de la FEI. »

Cette signature peut paraitre étonnante et laisse beaucoup de questions en suspens. Car la Global Champion’s League peut désormais prendre son envol avec un nouveau planning et une épreuve qui se déroulera en deux jours avec une seconde manche à cheval sur ces deux jours et qui servira aussi de qualificative pour le Grand Prix … mais où des cavaliers ne comptant pas pour les équipes s’élanceront en début d’épreuve pour gagner leur place pour le Grand Prix … qui sera l’épreuve suivante ! Pousse-t-on les cavaliers à demander à leurs chevaux de faire encore plus de parcours ou ne laisse-t-on plus aucune chance aux cavaliers qui n’ont pas une écurie pléthorique ? Bref, est-ce ça vraiment ça l’avenir de notre sport ?

On peut également s’étonner que ces derniers mois, la FEI a réussi à se mettre à dos les cavaliers, les propriétaires et la plupart des organisateurs peu importe le niveau des épreuves qu’ils organisent … là où les équipes du Global Champion’s Tour sont restées très discrètes… les règles n’étant pas les mêmes pour tout le monde ! On en veut pour preuve le nouveau système d’invitations imposé par la FEI en 2017. En effet, pour limiter les pay-cards, la FEI a décidé de limiter à 20% le nombre d’invitation en dehors de l’application pure et simple de la ranking list sauf … pour le Global Champion’s Tour qui a institutionnalisé ce système. Une exception dont profitera également la Global Champion’s League. La boucle est bouclée.

Retour en haut de page