Home     Etalons     Juments     Reportages     Interviews     Potins     Agenda     Contact     Lien 
Recherche
17/04/2014

Z-Tour 3
Grand Prix CSI***

Premier partant, premier sans faute ! Luc Musette a-t-il voulu faire un parcours plus simple que la semaine précédente ? Erreur ! Numéro 6 de la liste de départ, Gerco Schröder signe le sans faute avec Zamora (Quasimodo Z)… mais pénalisé d'un point de dépassement de temps !
L'Allemande Elisabeth Kruse connaîtra la même désillusion après un magnifique tour tout en décontraction de Lando's Star (Lando), qui ne peut renier son père.
De nombreux couples vedettes se seront fait piéger et sortiront de piste avec une faute comme Eiken Sato sur un impressionnant Pirate Andalou (Nabab de Rêve) ou Philippe Rozier sur son joyau toujours en apprentissage, Rahotep de Toscane (Quidam de Revel), deux chevaux nés à l'élevage du Vieux Noyer de Michel Aubertin sortant chacun avec 5 points.
Ils ne seront pas les seuls puisqu'Andreas Kreuzer sur Balance (Baloubet du Rouet), Olivier Lazarus sur Pour le Poussage (Polytraum), Christian Ahlmann sur Cornado II (Cornet Obolensky), Harrie Smolders sur Enjoy Louis (Coriano), Jeroen Dubbeldam sur Zenith SFN (Rash R) ou encore les Belges Jos Verloy sur Domino (Thunder vd Zuuthoeve) et Jody Bosteels sur Explosiev III (Action Breaker) sortiront tous de piste avec une faute et manqueront du coup le barrage. Un barrage que seulement cinq cavaliers réussiront à atteindre.
Comme lors du tour initial, l'immense Frank Schuttert s'élancer sur Winchester HS (Numero Uno). L'élève de Jos Lansink attaque sous le regard du maître, présent avec son bras en écharpe et le sourire aux lèvres malgré son accident, c'est sans faute en 42''78.
Ce n'est pas gagné pour autant car son compatriote Albert Zoer, vainqueur la semaine dernière, revient en piste toujours avec Abra Kadabra (Vancouver). C'est très rapide mais cette fois, le couple ne pourra éviter une faute sur l'avant dernier obstacle. C'était plus rapide, mais c'est 4 points.
Le Suédois Douglas Lindelöw ne se pose pas de question avec sa petite et très chic Talina (Matterhorn). Très élégant, le couple est aussi très rapide : 42''09, c'est le meilleur temps… mais il y a une faute sur la sortie du double, dommage.
Bart Bles calme le jeu. Il ne prend pas autant de risques que ces prédécesseurs mais signe le double sans faute avec Lord Sandro DDH (Lordanos). Objectif atteint et une seconde place au provisoire.
Guillaume Batillat pourrait se contenter de faire la même chose, mais le Français est joueur. Petit à petit, il retrouve sa rage de vaincre et son envie de faire partie de l'élite. Le cavalier des écuries d'Ecaussines ne pourra néanmoins pas éviter une faute de Rumba de Cavée (Lamm de Fétan) et, même si son chronomètre est meilleur que celui du vainqueur, devra se contenter de la cinquième place… comme quoi ce barrage aura été très serré !
« C'est pas mal. Ce matin dans l'épreuve 1m50, je fais un point avec Uchin vd Centaur (Chin Chin) que je viens de récupérer depuis trois semaines et là, cinquième du Grand Prix c'est vraiment bien. Je suis heureux car c'est un beau résultat pour une jument de 9 ans qui n'a pas fait grand-chose à 8 ans, c'est pas mal du tout. Il est clair que c'est aussi le travail avec Trevor Coyle qui commence à parler surtout. Il me donne beaucoup de motivation, il ne lâche rien, c'est vraiment un très bon coach. Moi, j'avais déjà demandé ce suivi aux écuries d'Ecaussines à Christophe Ameeuw mais il a fallu le temps que cela se mette en place car il est fort occupé et il a beaucoup de gens à voir, mais en fin de compte, il a dit oui et cela fait maintenant un mois et demi que l'on travaille ensemble.
Je pense que j'en avais besoin, j'ai toujours eu quelqu'un derrière moi. Ca me motive et j'ai l'envie de retrouver le niveau que j'avais avant. Après, il faut avoir les chevaux qui suivent, les écuries ont acheté beaucoup de chevaux cet hiver, Carolus Z vient d'intégrer mon piquet… l'équipe est plutôt pas mal. Il faut maintenant que je me mette avec ces chevaux d'autant qu'il y a quelques très bons chevaux de 8 ans. Ils ont beaucoup investi cet hiver. Il faut encore six mois, je pense, pour que tout se mette vraiment en place et que l'on puisse juger de notre potentiel », réagira le futur papa, Guillaume Batillat, qui attend un heureux évènement avec sa compagne Solène Hay pour la mi-novembre.
Comme la semaine dernière, c'est un Hollandais, premier à s'élancer au barrage, qui s'impose ! « C'est une victoire qui fait du bien au moral et qui est bonne pour la confiance juste avant les championnats de Hollande. J'ai commencé ma saison extérieure à Arezzo en sacrifiant ma participation à de beaux concours comme ‘s Hertogenbosh, après avoir été très calme en janvier et février, car je voulais vraiment miser sur la saison extérieure. Un concours comme celui-ci, c'est vrai que c'est un peu de l'entraînement… mais lorsque c'est le Grand Prix, on veut faire un beau résultat. C'est difficile de dire qu'on espère participer aux Jeux Equestres Mondiaux mais c'est certain que si nous avons une petite chance d'y parvenir, nous allons tout faire pour tenter de la saisir. Maintenant, la première étape, ce sont les championnats de Hollande, à nous de ne pas les manquer », expliquera Frank Schuttert.

Retour en haut de page