FR

Victoires françaises à Roeser, Vittel, Sancourt et Poznan !

15 Juin 2015

La jeunesse aura pris le pouvoir à Vittel avec la victoire de l'alsacienne de 22 ans, Laura Kircher au nez et à la barbe de Cédric Angot sur Rana des Dames (Crown Z) alors que la suissesse Jennifer Meylan prend la troisième place avec Opportune de Bloye (Quito de Baussy).
"Je suis très heureuse car c'est non seulement ma première victoire en Grand Prix deux étoiles mais également mon premier classement dans une épreuve comptant pour le ranking. Cela confirme également que le couple commence à se former puisque nous avions également remporté deux épreuves la semaine dernière. C'est une belle récompense car j'ai acheté Valhalla (Voltaire x Calvaro) au mois d'août l'an dernier avec des propriétaires alors qu'elle était plantée sur les conseils de mon coach. Le cheval m'a plu par sa manière d'être et sa sensibilité. J'aime beaucoup les chevaux avec un peu de caractère et sensible à monter. Nos débuts ont été difficiles car elle ne voulait plus sauter l'eau et j'étais éliminée sur 1m20, 1m25. Ce n'est vraiment que cette année que la jument s'est déclenchée. Je me consacre pleinement à mon métier de cavalière depuis deux ans. Mon objectif est de former des jeunes chevaux afin d'évoluer à la fois au haut niveau en participant à des concours de deux, trois, voire quatre étoiles et pourquoi pas plus haut mais cela devient un autre monde à la fois en vendant des chevaux. Étant Alsacienne, je connais bien le concours de Vittel mais ici, c'est une toute nouvelle équipe organisatrice qui donne un nouveau départ à ce très beau concours qui se fait dans un cadre somptueux. Il y avait quatorze barragistes alors je me suis dit que j'allais tenté le tout pour le tout. Je partais en dixième position et il y avait déjà eu pas mal de sans-faute dont les Angot qui vont très vite donc pour les rattraper, il fallait bien tenter quelque chose. J'ai essayé et ça a marché. C'est chouette de s'imposer là-bas alors que j'avais un peu de supporter sur place. On reviendra ! " réagira la jeune amazone.



Dans le nord de la France, à Sancourt, c'est Marc Dilasser qui s'est imposé avec sa nouvelle recrue Siamoise Minotière (Calvaro) devant Alexandre Leriche sur Tel Elu de St Simeon (Kannan) alors que le belge Freddy Demuynck complète le podium avec Dirigent vh Polderhof (Kashmir van't Schuttershof), les trois seuls doubles sans faute de l'épreuve.
"Siamoise évoluait jusqu'à présent avec Alain Bourdon mais il s'est blessé aux adducteurs et les propriétaires m'ont demandé de la monter pour cette saison. Elle est arrivée à un moment idéal puisque quelques jours plus tôt, j'ai vendu le très prometteur entier Strangelove Ennemel (Quaprice Bois Margot) aux écuries Tal Milstein qui évolue désormais avec Jérôme Guery. C'est le troisième concours que je faisais avec elle et elle a montré de bonnes choses dès le départ. C'est une bonne chose pour moi car je pouvais déjà compter sur un très bon Copenhague TM qui est vraiment un cheval formidable. En treize parcours cette année, nous avons été classés onze fois donc je pense que là, j’ai de nouveau un bon piquet de chevaux compétitifs. C’est la première fois que je me rendais à Sancourt alors évidemment, quand on gagne, on dit toujours que c’est super mais je dois dire que les gens se coupe vraiment en quatre pour bien recevoir les cavaliers, ce qui est déjà très agréable et en plus les pistes sont très grandes avec un super sol qui est très bien entretenu. Ils font ça vraiment bien sans oublier un très bon chef de piste que j’aime beaucoup, Jean-Philippe Desmaret. J’ai eu la chance de passer en fin de barrage où il y avait eu très peu de sans-faute. Je me suis donc dit autant attaquer et au pire, on sera classé avec une faute mais un chrono rapide. De toute façon, lorsqu’on est au barrage d’un Grand Prix, on ne va pas faire un tour de travail ou alors, il faut rester chez soi. La jument est en plus très rapide naturellement, je suis donc parti dans un bon galop et cela a bien fini. » expliquera Marc Dilasser.

A Roeser, c’est François Xavier Boudant qui s’est illustré avec son ancienne championne de France des 6 ans élevée par ses parents, Stella Light (Kannan) privant ainsi la cavalière liégeoise, Fabienne Lange du doublé avec sa fidèle Venue Fée des Hazalles (Président) qui signe une véritable prouesse en étant accablée physiquement par un vilain virus alors que Catherine Pasmore complète le podium avec Bonanza van Paemel.

La Marseillaise a retentit également à Poznan grâce à Cyril Bouvard sur Quasi Modo Z (Querlybet Hero) devant les danois Thomas Velin sur l’étalon Chopin vh Moleneind et Andreas Schou sur Leonardo Der Kleine alors que Robert Breul doit se contenter de la quatrième place avec Arsouille du Seigneur (Schilling).