FR

Valdocco des Caps pour Cian O'Connor.

11 Septembre 2019

Ce week-end, à l'occasion du CSI*** de Paderborn, Cian O'Connor fera ses débuts en selle sur le hongre Selle Français qui aura permis à Guillaume Foutrier d'arriver au plus haut niveau : Valdocco des Caps ! 

Le fils de Number One d'Iso a quitté les écuries du cavalier nordiste en début de semaine et évoluera désormais en compagnie de l'Irlandais. 

"Nous avions racheté Valdocco avec des investisseurs, il y avait donc bien un moment où il y aurait une issue commerciale et ce moment est arrivé. C'est un choix raisonné. Nous avons vécu une très belle aventure humaine et sportive. Mes investisseurs ont fait une bonne opération et nous allons pouvoir continuer à avancer. Cette vente va nous permettre de franchir un cap dans notre organisation. Nous allons continuer à investir et en espérant pouvoir aller un peu plus loin à chaque fois. Jusqu'à présent, j'avais toujours vendu plus tôt. Ici, c'est la première fois que je peux aller plus loin. Cela aura été une expérience magnifique. J'ai vraiment apprécié ces moments mais je sais aussi qu'il faut être prudent car évoluer à ce niveau peut être grisant et il faut rester les pieds sur terre. Ici, j'étais 6è et second réserviste en vue des championnats d'Europe. L'an prochain, le schéma aurait été le même, j'aurai manqué d'expérience pour faire partie du voyage aux Jeux... mais je pense que Valdocco est un véritable cheval de championnat. Il peut aller vite et plus il saute, mieux il saute. Cette année de 10 ans aura été une année de découverte mais je suis persuadé qu'il a encore une grande marge de progression. J'ai toujours cru en lui et il a toujours confirmé. C'est un cheval sensible qui a beaucoup mûri cette année. Nous avons vraiment vécu de beaux moments. C'est certain qu'à ce niveau, c'est un travail au quotidien où l'on est très proche de sa monture. Si j'avais le choix, j'aurais préféré le garder évidemment, mais je tiens vraiment à m'inscrire dans la durée. C'est un mal nécessaire pour réaliser ses objectifs et faire encore mieux. J'ai beaucoup aimé ma découverte du haut niveau. Tout cavalier en rêve et j'ai beaucoup apprécié cette recherche de précision, de travail au millimètre. C'est cela qui nous fait évoluer.
Il est certain que maintenant, je vais connaître une année un peu plus difficile. J'ai des chevaux en construction mais il me faudra probablement une année pour qu'ils soient prêts. Je vais néanmoins essayer de me maintenir suffisamment dans le ranking pour continuer à avoir accès à de beaux concours." conclura Guillaume Foutrier.