FR

Pénélope Leprévost s'impose à Lanaken.

14 Avril 2019

Ils étaient soixante au départ du Grand Prix de cette seconde semaine du Z Tour et ils auront seulement été cinq à pouvoir en découdre au chronomètre alors que pas moins de six couples se seront fait piéger par le chronomètre, à l'image du jeune belge Thibault Philippaerts sur Krapuul F (Diamant de Sémilly). 

Première à s'élancer lors du barrage, Pénélope Leprévost réalise un très beau tracé avec des courbes serrées pour mettre la pression sur ses poursuivants mais sans exagérer. Le jeune étalon du GFE, Excalibur de la Tour Vidal (Ugano Sitte x Ogano Sitte), répond à toutes les sollicitations : parcours sans faute en 42''33. 

La pression est visiblement trop forte pour les poursuivants : Lars Kersten sur Dobbey (Quamikase des Forêts) puis Dries Dekkers sur D&J Havanna (Griseldi) s'écrasent sur l'oxer n°2, Guy Williams le passe mais faute avec Cicero II (Cicero Z) avant de fauter un peu plus loin. 

Dernier à s'élancer, l'allemand Niklas Betz sera le seul autre sans-faute avec Contan 2 (Contact Me) mais il sera plus lent de... 15 dixièmes ! 

"Je suis très heureuse aujourd'hui car c'est le premier Grand Prix de l'année pour Excalibur. Il a repris la compétition à l'occasion du Sunshine Tour mais c'est un cheval avec tellement de qualité qu'il saute trop haut après un long break alors je me suis contentée de lui faire faire de petites épreuves. C'est un cheval vraiment spectaculaire mais je pense surtout que c'est un cheval pour sauter les plus grosses épreuves du monde. Je crois vraiment beaucoup en ce cheval, pour moi, il est hors du commun. 

J'aime vraiment beaucoup venir chaque année ici. Même ces dernières années où j'avais un piquet très fourni, j'ai toujours préféré faire l'impasse sur les concours aux destinations lointaines car j'ai le sentiment que nous avons assez de beaux concours en Europe alors je n'ai pas envie de fatiguer mes chevaux à voyager autant. Je trouve que le Z Tour est un endroit formidable où nous faisons du très bon travail pour préparer les chevaux en vue du cinq étoiles, et notamment La Baule. J'étais ici avec ma fille et mon cavalier et nous avons passé un bon week-end. L'an passé, j'ai souvent eu du temps dépassé avec Excalibur. Du coup, n'ayant pas de repère, j'ai pris quelques risques dans le tour initial notamment sur le numéro 4 où il y a eu un petit moment de flottement car il perd du temps en sautant trop haut et il a de grandes foulées mais cette année, il semble aller plus vite. 

C'est une des grandes satisfactions de la journée car il était largement dans les temps. On voit qu'il a progressé car il était largement dans les temps aujourd'hui. Au barrage, il y avait pas mal d'options et il a parfaitement fait toutes les options. C'est juste moi qui ai complètement raté le dernier. Je pense que je pouvais aller une ou deux secondes plus vite mais je n'ai pas eu la bonne distance, j'ai mis de la main au dernier moment... il s'est défendu mais il a été gentil d'aller sauter le dernier alors que tout le reste du barrage était magnifique. J'étais un peu étonnée de voir les autres en difficulté dans le premier virage car pour moi, Excalibur s'est juste promené et il a fait tous ses virages très bien." réagira Pénélope Leprévost.