Les cavaliers français témoignent, la FFE se tait !

12 Décembre 2018

Début 2013, la France débauche le chef d'équipe Belge. Le Suisse  Philippe Guerdat prend les rênes de l'équipe de France et comme  toujours il s'implique à 100% dans son travail. Présent sur tous les  terrains de concours, parfois même plusieurs par week-end sans oublier  ses nombreux passages dans diverses écuries en semaine, il est partout.  Les résultats n'attendent pas et en 5 ans, on ne compte même plus le  nombre de victoires en coupe des nations. Durant cette période, la  France remporte la finale de coupe des nations de Barcelone, un titre de  vice-championne du monde et le titre suprême de champion olympique ! Un  bilan difficile à égaler mais le Suisse est une homme de défi et choisi  de continuer. D'autant que son plus grand succès, ce ne sont peut-être  même pas ces médailles mais bien d'avoir réussi à lancer ou relancer de  nombreux cavaliers qui ont pu accéder au plus haut niveau et y faire  leurs armes. Un risque que très peu de coach ose prendre mais une véritable marque de fabrique pour le Suisse qui en avait déjà fait de même lors de son passage en Belgique. A Tryon, alors que la qualité de  son effectif ne fait pas rêver, il lance trois cavaliers dans leur  premier championnat. Un pari osé mais qui aura au moins le mérite de  donner de l'expérience à ses troupes où Alexis Deroubaix fera partie des  véritables révélations du championnat. Difficile de lui reprocher aujourd'hui d'autant que comme toujours et avec son franc-parler caractéristique, l'homme n'a jamais manqué d'expliquer les raisons de ses choix.  

Aujourd'hui, alors que le sors du Suisse semblait scellé, l'ensemble des cavaliers lui ont marqué son soutien via les réseaux sociaux ainsi que dans divers médias français. Au sein même de la fédération française, la décision semble beaucoup plus difficile que prévue ... Probablement autant que la communication car rien ne sort du côté de la FFE. Une marche arrière est-elle encore possible ? La FFE peut-elle encore se rallier à l'avis de ses cavaliers et maintenir Philippe Guerdat en place ? Le suspens reste entier.