FR

La saison d'élevage, elle aussi menacée !

17 mars 2020

L’AVEF a publié ce jour un communiqué préconisant l’arrêt de la saison de monte durant quinze jours. L’exception qui avait été accordée aux examens gynécologiques équins ce matin a été annulée par le Conseil de l’Ordre des Vétérinaires sur le coup de 16h30 cet après-midi, ces examens étant désormais interdits jusqu’au 1er avril. Néanmoins, aucun décret ministériel n’est officiellement paru. À ce titre, les cabinets vétérinaires ont donc, à l’heure actuelle, toujours leur libre arbitre. 

        

Tenant compte de l’évolution de la situation sanitaire actuelle, de la propagation du coronavirus SARS-CoV-2, et après avoir consulté les différentes parties prenantes, le CNOV et l’AVEF indiquent que les actes de gynécologie non urgents, dont les suivis, doivent être suspendus pour les 15 jours à venir, jusqu’au 1 avril y compris.

Les actes d’obstétrique ou de post-partum, qui peuvent mettre en jeu la santé à long terme ou la survie de la jument ou du poulain ne sont pas concernés par cette interdiction.

Cette recommandation de bon sens vise en premier lieu à lutter contre la propagation du virus et ses conséquences délétères en matière de décès des personnes les plus fragiles, et à donner le temps à chaque établissement recevant des juments pour des actes de gynécologie de mettre en place les procédures d’application des gestes barrières et de biosécurité.

La situation sanitaire évoluant au jour le jour, des mesures adaptées seront étudiées dans le laps de temps de ces 15 jours pour évaluer les conditions d’une reprise de ces actes dans des conditions de risque maîtrisé, en toute sécurité pour les vétérinaires, les détenteurs des juments et les personnels associés. Un point sera effectué dans une semaine avec toutes les parties prenantes.

DV Jacques Guérin
Président du CNOV

DV Charles-François LOUF
Président de l’AVEF