FR

Korrigan d'Olgen va se consacrer à l'élevage !

12 Décembre 2018

Débuté par Jean-Batiste Martineau, Korrigan d'Olgen (Baloubet du Rouet x Veneur du Defey) rejoint François Giffon dans l'hiver de ses 6 ans et il ne le quittera plus. Ensemble, le couple évoluera sur le circuit international jusqu'à cette année où son cavalier qui en est devenu propriétaire décidé d'accorder sa retraite à son partenaire de toujours. Ce dernier va désormais pouvoir se concentrer sur sa carrière de reproducteur alors qu'il n'a que quelques produits à ce jour en s'installant chez Thierry Ripoche à l'élevage du Lys (36) où il fera la monte en main. 

"Lorsque Korrigan est arrivé, c'était un cheval avec beaucoup de caractère mais qui est devenu de plus en plus adorable avec le temps avec un mental à toute épreuve. Au départ, j'en ai acquis 50% alors que son naisseur en a conservé l'autre moitié. Malheureusement, nous avons souvent été en désaccord et je pense que cela a coûté une plus belle carrière à Korrigan. J'ai finalement pu racheter la totalité du cheval lorsqu'il avait déjà 15 ans dans le but avant tout de lui offrir une belle retraite. 

C'est un cheval qui était très agréable à monter. Parfois un peu fougueux le premier jour, surtout lorsqu'il n'était plus sorti en concours depuis un petit temps, mais toujours à son affaire le dimanche. C'était un véritable cheval de Grand Prix. Je n'ai jamais vu un cheval aussi dur que lui. Il y a 4 ans, il a été accidenté. Il a eu 52 points de sutures et beaucoup le voyait foutu ... mais à peine 4 mois plus tard, il était en concours. Je n'ai jamais vu un autre cheval comme ça. C'est un cheval dur avec une santé de fer. A 20 ans, le lundi au retour du concours, vous pouvez le mettre sur le cercle, il est droit comme peu de 4 ans. 

Pour moi, il est certain que c'est une grande page qui se tourne. Il pourrait toujours aller au concours, il est en pleine forme mais il faut pouvoir être raisonable. J'avais dit que c'était la limite que je m'accordais. Il va très bien, il est toujours monté tous les jours car je veux qu'il soit en forme pour la saison de monte et je compte bien le remonter lorsqu'il reviendra pour faire quelques promenades car il aime ça et moi aussi. 

Sa force est sans doute l'un de ses points forts comme son élasticité car c'est un cheval capable de se plier en toute situation avec un incroyable mental. Il est toujours d'accord ! Il a également de magnifiques tissus. Après notre 5ème place dans le Grand Prix**** en 2009. Il y a eu plusieurs offres mais il est finalement resté avec moi. Je pense qu'il aurait pu avoir une plus belle carrière mais les circonstances en ont décidé autrement.  J'espère qu'il n'en sera pas de même pour sa carrière d'étalon car il n'a que quelques produits qui sont encore jeune. J'en ai deux aux écuries et je pense que la production va être très intéressante mais comme Galoubet et Baloubet, elle risque d'être tardive et j'ai bien peur que l'on ne se rende compte de sa qualité trop tard. J'ai néanmoins toute confiance à Thierry Ripoche pour le faire connaître et en prendre bon soin car c'est une personne sensible comme le cheval. Je pense qu'ils vont bien s'entendre en plus du fait que ce sont de magnifiques installations." réagira son cavalier de toujours et propriétaire, François Giffon.