FR

Echo van't Neerenbosch pour Rachel Steffen.

29 Novembre 2016

Echo van't Neerenbosch pour Rachel Steffen. L'an dernier, elle sautait anonymement ou presque dans les épreuves régionales wallonnes de la LEWB… mais la saison 2016 aura permis à Rachel Steffen de passer à l'étape supérieure. Alors qu'il ne lui reste plus qu'à achever son travail de fin d'étude pour mettre son diplôme d'éducatrice sportive en poche, la Verviétoise a pris la décision de rejoindre les écuries Hanrez à Barchon. Le marchand liégeois partenaire depuis de nombreuses années d'Erik Laenen de Roshoeve n'a pas hésité à faire confiance à la jeune fille qui est montée crescendo durant cette saison participant aux épreuves des moins de 25 ans sur les pistes de Valkenswaard, Oslo, Lyon ou encore Vérone alors que l'étalonnier de Geel vient de leur confier l'étalon BWP Echo van't Neerenbosch (Chin Chin x Kashmir van't Schuttershof) qui évoluait jusqu'à présent avec l'Italienne Giulia Martinengo Marquet. Rachel Steffen à Equita'Lyon sur le BWP de 9 ans Hermes ( Chopin van het Moleneind x Corsaire de Vaubain) « Erik Laenen souhaitait qu'Echo soit de nouveau disponible en Belgique vu la qualité de sa production alors que ses premiers produits se font remarquer sur les pistes internationales. Il m'a donc proposé de nous le confier pour que Rachel puisse le sortir. » réagira Patrice Hanrez. L'équipe d'Hanrez Stables autour d'Echo van't Neerenbosch. Pour la jeune fille, ce n'est que la poursuite d'un rêve éveillé qui laisse entrevoir d'autres ambitions et d'autres perspectives. « Cela fait un an et demi que nous avons débuté notre collaboration. Patrice Hanrez m'avait déjà proposé de travailler ensemble il y a quelques années … mais j'étais aux études et cela me semblait difficile de concilier les deux. Aujourd'hui, la donne est différente et j'ai donc accepté sa proposition. Lorsque j'ai commencé, je montais seulement des chevaux de commerce puis tout s'est enchaîné très vite. L'an dernier, j'évoluais sur des épreuves 125 régionales et maintenant, je me retrouve sur les plus beaux concours du monde. J'ai pu participer à une étape du Global Tour et trois concours qui accueillaient des étapes de coupe du monde avec de très bons chevaux ce qui m'a permis d'être seconde du Grand Prix U25 de Vérone. Se retrouver au paddock avec les meilleurs cavaliers du monde comme Grégory Wathelet, Scott Brash, Marcus Ehning, Lorenzo De Luca, Daniel Deusser, Edwina Tops-Alexander, cela vous pousse à vouloir évoluer et à donner le meilleur de vous chaque week-end. Ma première idée n'était pas de tenter une vie de cavalière professionnelle car cela me paraissait inaccessible. Cela représente tellement de temps, de travail et d'investissement. Je n'ai que 22 ans mais je ne pensais pas pouvoir arriver à faire de tels résultats à ce niveau … même si au fond de moi, cela a toujours été un rêve. Maintenant que j'ai pu accéder à ces concours et que je vois les gens qui m'entourent et croient en moi, cela me donne des ailes pour avancer. Aujourd'hui, j'espère pouvoir encore passer une nouvelle étape avec un cheval comme Echo van't Neerenbosch. C'est avant tout une grande joie de voir un cheval comme lui arriver à l'écurie. Il évoluait l'an dernier avec Giulia Martinengo Marquet et j'ai eu la chance qu'Erik Laenen ait eu envie de le rapatrier en Belgique et surtout qu'il ait décidé de me le confier. Nous avons décidé de prendre notre temps d'autant que j'ai la chance de pouvoir compter sur deux autres chevaux pour évoluer dans des épreuves d'1m50 mais qui seront amenés à être commercialisés relativement rapidement. J'espère donc qu'Echo me permettra de continuer à ce niveau et à plus long terme. Je n'ai pas encore sauté très haut avec lui mais je sens qu'il a des qualités incroyables. Quand on voit l'accueil que nous avons reçu dans les magnifiques concours où nous nous sommes rendus, j'espère que nous aurons l'occasion de continuer sur notre lancée et pourquoi pas à plus long terme participer à quelques concours quatre étoiles … et peut-être de rêver aux cinq étoiles un jour d'autant que nous avons également de très bons jeunes comme Doha Z qui est une fille de l'ancienne crack de Kamal Bahamdan, Casita, qui va prendre 7 ans et dont je me demande où sont les limites. Je pense qu'elle a les capacités de m'amener dans les plus beaux Grand Prix. Travailler dans une écurie de commerce me permet de monter des chevaux différents tous les jours conciliant à la fois des jeunes chevaux et des chevaux internationaux. Grâce au commerce, je côtoie des cavaliers de renoms et de vraies personnes de cheval qui me conseillent régulièrement et me font comprendre le bon système pour travailler mes chevaux et les faire progresser. J'ai également la chance de monter durant quelques semaines Chaccomo Agostini qui a participé aux championnats d'Europe d'Aix-la-Chapelle. Notre structure évolue dans le bon sens d'autant que nous travaillons véritablement en équipe. » expliquera Rachel Steffen.