FR

Cornet du Lys au Haras de Beaufour.

12 février 2020

L'ancien champion du monde par équipe de Jerez de la Frontera se lance dans une nouvelle aventure en récupérant l'étalon Cornet de Lys (Cornet Oblensky x Champion du Lys x Alexis Z) qui sera stationné au haras de Beaufour et qu'il va désormais distribuer. Une nouvelle activité qui pourrait vite se développer puisqu'Eric Levallois présente également plusieurs candidats ce week-end à l'expertise du Zangersheide de Deauville. 

Chornet du Lys a fait la majeure partie de sa carrière sous la selle du cavalier argentin José Larocca. Durant cette période, le puissant gris aura participé aux plus grands concours du monde et représenté l'Argentine lors des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro (ensemble, le couple aura notamment remporté le Grand Prix 4* de San Giovanni, 5è du Grand Prix CSIO 5* de Barcelone...) après avoir fait ses débuts en Grand Prix sous la selle d'Henrik von Eckermann. 

Sa mère, Chablis de Lys (Champion du Lys x Alexis Z) a, elle aussi, évolué en Grand Prix sous la selle de Denise Sulz. Cornet du Lys possède également la même grand-mère que le champion de Hollande, Chianti's Champion (Champion du Lys x Cornet Obolensky) qui évolue sous la selle de Frank Schuttert, membre de l'équipe hollandaise des championnats du monde de Tryon, vainqueur du Grand Prix de Valkenswaard et 3è du Grand Prix très doté de Prague en 2018. Malgré une production très confidentielle, il possède déjà un produit évoluant sur 1m50. 

"C'est avant tout une opportunité qui s'est présentée. Je suis passionné d'élevage depuis toujours et je me suis bien sûr occupé un peu de Diamant (ndlr de Sémilly) mais historiquement, c'est toujours mon frère qui s'est occupé des étalons dans la famille. Pour ma part, c'est un nouveau défi mais il est arrivé comme tout le reste dans ma vie, juste en laissant les choses se faire naturellement. Petit garçon, j'aimais monter à cheval... mais je ne me suis jamais dit que j'allais un jour monter un Championnat du Monde, c'est venu comme cela. Ici, c'est un peu la même chose. J'aimais beaucoup Cornet du Lys. L'an dernier, je lui ai mis quinze juments... puis, il y a dix jours, on m'a proposé de le prendre chez moi et ma compagne, Ophélie Camerlo, étant inséminatrice, je me suis dit : "pourquoi pas ? ".
Suite à mon accident, j'ai changé pas mal de choses dans ma vie mais quoi que je fasse, j'ai toujours voulu bien faire les choses.

Mon élevage se développe ces dernières années mais je trouvais que je n'avais pas encore à mon goût des chevaux suffisamment complets que pour être étalons, je pense aujourd'hui avoir quelques sujets vraiment intéressants. Pour moi, pour ambitionner être étalon, un cheval doit avoir un bon caractère, un beau modèle, de très bonnes qualités à l'obstacle et avoir une santé parfaite. Toutes ces qualités doivent être réunies, sans oublier la génétique. Je pense désormais avoir quelques entiers qui sont promis à un bel avenir et méritent de l'être. Cornet du Lys possède toutes ces qualités et est un étalon que j'apprécie particulièrement." réagira Eric Levallois.