FR

Carlotta en star des Longines Masters

23 Juin 2019

L'américaine Kristen Vanderveen connaît très bien le Speed Challenge ces deux dernières années, elle s'est octroyé deux podiums à l'occasion des Longines Masters de New York et cette fois, elle a décidé de traverser l'Atlantique pour participer à la première édition des Longines Masters de Lausanne, toujours avec Faustino de Tili (Berlin). 63''39, un premier temps de référence qui lui permettra de rester durant 20 cavaliers ! 

Il faudra attendre la Britannique Amanda Derbyshire avec sa 9 ans Oasis Spirit (Cobra) pour voir le chronomètre... égalé ! Nous avons désormais deux leaders ! 

"Je suis vraiment très contente car ma jument est vraiment inexpérimentée. Au départ, ce n'était pas mon plan de la monter dans cette épreuve mais finalement, j'ai changé tous mes plans et cela s'est vraiment bien passé." réagira la jeune Britannique. 

Mais plus pour très longtemps car Philippe Rozier n'en a pas eu assez hier; il revient, mais cette fois avec la monture de la Laiterie de Montaigu, Cristallo A (Casall). Le vainqueur du prix de la ville de Lausanne soigne son tracé sans exagérer et abaisse le chronomètre à 62''42 ! Ils prennent la tête ! 

Mais ce sera de courte durée car les vainqueurs de l'épreuve d'ouverture sont là et ils attaquent sans relâche ! Même quand la palanque en vague chute, l'italien ne se dégonfle pas et il continue sur le même rythme. Le résultat est imparable : 61''04... avec les deux secondes de pénalité comprises ! 

Il ne reste que 3 cavaliers à pouvoir déloger l'Italien ... mais un seul s'en approchera pour le plus grand plaisir du public suisse qui vibrera avec sa star, Steve Guerdat, revenu de Calgary juste pour pouvoir communier avec lui. En selle sur Evita (Canturano), le numéro un mondial aura presque réussi à prouver une nouvelle fois que l'équitation peut être élégante, tout en finesse et efficace pour autant... mais ce n'est pas donné à tout le monde ! Malheureusement, le suisse commettra lui aussi une faute et terminera avec un chrono de 62''16 malgré ses deux secondes de pénalité. 

"Le temps était là mais j'ai mal fait mon virage. J'ai dû mettre un peu trop de jambe sur l'oxer près de l'entrée, elle a chauffé un peu et du coup, j'ai tiré sur la rêne intérieure... un mauvais tournant, tout simplement. Je suis néanmoins très content du comportement de ma jument. C'est dommage, mais je suis satisfait", résumera Steve Guerdat. 

Philippe Rozier devra donc se contenter de la troisième place du podium : "C'est parfait ! Mon objectif était de rentrer dans les 5, alors un podium, c'est parfait ! Je sais que Cristallo peut être compétitif mais c'est un véritable cheval de Grand Prix alors je ne voulais absolument pas le mettre à plat non plus. Le chef de piste, Grégory Bodo, a réussi un magnifique tracé. C'était un véritable barème A et non un barème C. On a déjà vu des épreuves comme ceci qui n'était pas cheval et ici, c'était très cheval dans tous les sens du terme. Il faut souligner son travail car ce sont les chefs de piste qui font le sport ; nous, nous sommes juste des acteurs. Ici, il fallait vraiment faire du tracé, du dessin. C'était dans le même état d'esprit que le barrage d'hier et ça, c'est bien. Le but n'était pas ici de tenter des trucs impossibles pour gagner l'épreuve. J'ai vraiment joué par rapport au contrat de foulée que je m'étais imposé lors de la reconnaissance. Je n'ai pas voulu changer mon plan, le résultat est donc parfait!" 

"Je suis vraiment heureux ce soir. J'ai l'habitude de dire que quand Carlotta est sans-faute, elle gagne, et ici... même avec une faute, elle gagne ! Ce n'était pas facile pour autant car cela fait longtemps que je cours après une victoire dans cette épreuve et mon meilleur résultat était une quatrième place jusqu'à présent. Je tiens enfin cette victoire ! Ma jument est vraiment incroyable, elle gagne énormément. Ici, elle a participé à deux épreuves et elle a gagné les deux fois. On aimerait évidemment que ce soit toujours comme ça, mais ce n'est pas le cas dans notre sport alors il faut profiter de ces moments-là !" expliquera l'Italien.