FR

Boyd Exell est venu, il a vaincu !

05 Novembre 2019

Pour la première édition d'une étape de Coupe du Monde d'attelage, Lyon avait réuni un magnifique plateau et vibré avec la victoire du Suisse Jérôme Voutaz... mais n'avait pas pu compter sur la présence du meneur Australien Boyd Exell. Cette année, l'Australien était bien là pour l'entame de la saison indoor de l'attelage ! La légende australienne faisait face au jeune prodige hollandais Bram Chardon, lui-même fils du légendaire meneur Isjband Chardon présent sur place pour aider son fils. Un duel qui sera arbitré par le hongrois József Dobrovitz qui sera le troisième homme à se qualifier pour le barrage... mais sans pouvoir rivaliser avec les deux cracks de la discipline avec un barrage manqué. 

Le français Benjamin Aillaud était lui aussi de la partie mais malheureusement, il n'aura pas pu rivaliser avec les meilleurs... mais l'homme ne se décourage pas pour autant, loin de là ! "L'an dernier, avec mon sponsor, nous avions décidé d'essayer de faire la saison indoor avec les mêmes chevaux qu'à l'extérieur mais nos Arabo-frisons se sont révélés, comme nous le pensions, trop lents. Nous avons donc décidé de nous focaliser avec eux uniquement sur la saison outdoor et je suis revenu à mes premières amours pour l'indoor avec la confection d'un tout nouveau team de Lipizzans. C'est déjà avec un team de Lipizzans que j'avais pris la seconde place de la finale de la Coupe du Monde, donc l'objectif sera de retrouver avec ceux-ci le même niveau de compétitivité. Cette année, nous allons donner de l'expérience aux chevaux et monter en puissance. Notre objectif étant d'être à nouveau compétitifs l'année prochaine." expliquera le français. 


Devant, la lutte pour la victoire se fera donc entre deux hommes. Boyd Exell s'est fait coiffer au poteau lors du tour initial et il sait qu'il doit réagir ! Il attaque très fort et réussit un magnifique tour pénalisé uniquement d'une faute et donc de 4 secondes de pénalité : 142''70, cela reste un poil plus lent que le premier tour du hollandais... mais cela met une énorme pression sur les épaules du vainqueur en titre de la finale de la Coupe du Monde d'attelage, qui remet son titre en jeu. 

Bram Chardon attaque très fort mais commet d'emblée une grosse faute avant même de rentrer dans le premier obstacle. Les deux hommes sont dès lors au même nombre de secondes de pénalité. Le hollandais s'active, il va très vite... mais dans le deuxième obstacle, il ajoute une nouvelle faute... la victoire s'éloigne : il est un poil plus lent et avec les 8 secondes de pénalité, cela donne un chrono de 148''99. Les deux hommes étaient largement au-dessus du lot ce week-end mais l'Australien a pu ajouter Equita Lyon à son très long palmarès. 

"Je suis ravi d'être venu ici. L'an dernier, j'avais regardé à la télé et j'avais vu de belles montres... alors je suis venu cette année. Je suis très content de cette victoire. Je pense qu'aujourd'hui, nous avons vu du très grand sport. J'étais un peu déçu hier car à 8h30 du matin, il n'y avait pas grand monde dans les tribunes et c'est dommage pour notre sport. Je préférerais qu'on nous mette en soirée, même tard car nous avons un sport spectaculaire que nous devons développer. 

Durant des années, j'ai lutté en attelage contre Ijsbrand Chardon et aujourd'hui, c'est son fils qui prend le relais. Je l'ai vu grandir et progresser... mais il s'améliore toujours. C'est un grand compétiteur. Je pense que c'est quelque chose de positif, cela nous tire vers le haut. Pour la saison indoor, j'ai un piquet de 7 chevaux que je vais faire tourner durant ces étapes de coupe du monde." 

"Malheureusement, cette fois, cela n'aura pas été pour moi mais je compte bien prendre ma revanche prochainement. Peut-être pas la semaine prochaine à Maastricht car, comme j'ai reçu une Wild-card, je vais m'y rendre avec des jeunes chevaux moins expérimentés alors qu'ici, j'étais venu avec mes chevaux qui ont le plus d'expérience. " glissera le jeune meneur hollandais.