FR

Aganix du Seigneur et Dollar du Rouet, pères des champions du Z Festival.

15 Juillet 2019

Chez les mâles, la victoire est revenue à Du Rouet Z (Dollar du Rouet x Mr Blue), issu de la souche de Kraque Boom et Lady in Blue. Il devance Casall du Forezan Z (Casall x Vigo d'Arsouilles), issu d'une sœur utérine de VIP de Forezan provenant de la souche de Fragance de Chalus... comme le 5è, Caravage Chalusse Z (Comilfo Plus Z x Vigo d'Arsouilles). Hastings Pequignon Z (Heartbreaker x Bamako de Muze) est quant à lui 3è devant Flynn de Will Z (For Pleasure x Cornet Obolensky). 

Chez les femelles, c'est la plus jeune d'entre elles, Anelba de l'Eridan Z (Aganix du Seigneur Z x Visage van de Olmenhoeve) qui a remporté le titre suprème. Elle devance Caraibe Rose Magel Z (Cornet's Fire Z x Sereno) et Ultrajoy du Burguet Z (Untouchable x Chacco Blue) qui complètent le podium. Chelsea Deforcelles Z (Cicero Z x Parco) étant 4è alors que l'on retrouve une fille de la crack Electra van't Roosakker, Bella Electra DK Z (Black Cera DK Z x Carthago Z) à la 5è place. 

Une journée merveilleuse pour l'éleveur de la gagnante, Marc Boughedada (59) : " Cela a été un week-end magique et la victoire apporte une touche encore plus extraordinaire d'autant que cette pouliche, on ne l'attendait pas vraiment. L'an dernier, nous avions choisi Brunetti pour la jument... mais elle n'a jamais rempli. Un peu en désespoir de cause, on a changé nos plans et le 1er aout 2018, on a mis une paillette d'Aganix du Seigneur... et hop, la jument était pleine. Par contre, pour qu'elle puisse participer au Z-Festival, il fallait qu'elle naisse avant le 3 juillet... elle a donc toujours défié toutes les limites depuis sa naissance. Ici, comme elle était très jeune, j'avais décidé de venir plus tôt pour qu'elle puisse avoir le temps de bien récupérer avant dimanche. Nous étions venus avec trois poulains.
En fait, je ne savais même pas ce qu'était le Z festival. C'est en achetant la jument que sa propriétaire m'en a parlé. Sa pouliche de 2017, Cassandra M'Aurea Z, qui était une fille de Crown Z, avait remporté la première édition du Z Festival en France. J'y ai donc participé l'an dernier et cela a été une révélation pour moi. J'y étais arrivé sans aucune ambition et j'en suis reparti très motivé. C'était le studbook qu'il me fallait. Leur organisation et leur dynamisme sont parfaits. Il faut aussi vraiment remercier Séverine Léger qui fait parfaitement le relais entre le Z et les éleveurs. Depuis, j'ai acheté plusieurs poulinières et plusieurs pouliches de bonnes origines pour développer mon élevage. Je suis infirmier dans la vie et je n'élève qu'à petite échelle mais nous avons une dizaine de chevaux à la maison avec les souches de Qerly Chin, Bubalu, Fany du Murier et Gerbe d'Or."